• Voici le mail que j'ai reçu ce matin d'une dénommée Martha qui envoie un mail à "écureuil bleu", en espagnol et en anglais et veut m'envoyer sa photo. La couleur (bleu) ne la gêne pas, pas plus que la distance ! J'aurais préféré un courrier de "Martho"...

    Ca change un peu des valises pleines d'argent ou des héritages que l'on me propose de partager. De toutes façons je ne réponds pas à ces spams.

     

    Mi nombre es Martha. Me impresionó cuando vi tu dirección de correo electrónico hoy a través de (yahoo-transmisión-página). Estoy interesado en tener comunicación con usted como un verdadero amigo, y me gustaría establecer una relación duradera con usted. Además, me gustaría que me responda a través de mi buzón de correo electrónico privado  para que yo pueda darle mi imagen, para que usted sepa quién soy y creo que podemos pasar de aquí! esperando oír de usted.
    (Recuerde que la distancia o el color no importa, pero importa mucho amor en la vida)
    Espero su respuesta.

    ..............................................................................................................................

    My name is Martha. I was impressed when i saw your email address today through (yahoo-forwarding-page). I am interested in having communication with you as a genuine friend, and I will like to established a long lasting relationship with you. In addition, i will like you to reply me through my private email box. So i can give you my picture, for you to know whom i am and I believe we can move from here! waiting to hear from you soonest.
    (Remember that distance or colour does not matter but love matters alot in life)
    I await your response.








    16 commentaires
  • J'ai lu cet article qui m'a fait sourire dans Sud-Ouest.

     

    A Riga, Lettonie, plus de 800 blondes, vêtues de rose, boucles dorées au soleil, ont défilé dans les rues de la capitale de la Lettonie pour remonter le moral des habitants très durement frappés par la crise économique. Les organisatrices de cette deuxième parade voudraient la voir devenir annuelle. "C'est fabuleux de faire quelque chose de positif en Lettonie et montrer en même temps que les blondes sont drôles, optimistes et intelligentes", a déclaré Ilze, une des participantes.

     

    L'article ne dit pas ce qu'elles ont fait pour remonter le moral des Lettoniens.

    Peut-être ont-elles raconté des histoires de brunes ?

     

    blondes.jpg


    30 commentaires
  • C'est ce qui a failli m'arriver hier aux environs de 14h00...

    Avec 4 collègues nous sommes en formation informatique pour la semaine : appren tissage du SQL, assez rébarbatif. A midi nous sommes partis déjeuner dans la zone commerciale la plus proche.

    J'étais dans la voiture qui suivait, la route étant assez compliquée, nous essayions de ne pas perdre la voiture devant. Le chauffeur avait du mal pour suivre dans les nombreux ronds points mais à l'aller il s'est parfois un peu imposé : pas trop de problème.

    Au retour, nous suivions encore les autres. Au premier rond-point dont il allait faire le tour, je lui montre la voiture grise devant qui venait de tourner à la première sortie. "Tourne, ils passent par là !". Il m'écoute et donne un coup de volant au dernier moment pour s'engager dans la première sortie, à la poursuite de la voiture grise. Le sac que je tenais sur mes genoux tombe mais tout va bien.

    Le formateur , assis à l'arrière dit alors : "Mais ce n'est pas eux...".

    Il a raison : il n'y a qu'une seule personne dans la voiture devant nous, alors que nos collègues sont trois... Nous reprenons un rond point, revenons sur nos pas et retrouvons notre route. Je me retiens pour ne pas éclater de rire... Je suis complètement folle ! Un peu plus loin, le chauffeur dit en riant : "Tiens ils nous attendent là-bas, sur le bas côté". Une voiture grise est stationnée, mais ce n'est pas eux non plus... Dans la voiture nous ne pouvons plus contenir le fou rire qui nous a pris.

    Nous finissons par arriver dans le bâtiment où nous suivons la formation.

    Les autres nous attendaient en rigolant devant la porte. Personne ne me prendra demain comme co-pilote, et sans doute encore moins comme pilote.

    Mais je ris encore en repensant à la scène, notre poursuite de la voiture grise qui n'était pas la bonne...

    modus2.jpg


    21 commentaires
  • Cet article insolite est paru dans le journal Sud-Ouest, avec le titre : "Un coup fumant"

    Au Canada, un homme a dû être hospitalisé après s’être appliqué une vingtaine de patchs nicotiniques sur le corps. L’homme, qui avait trop bu, s’était enfermé dans les toilettes d’un restaurant. La police et les secours sont parvenus à le persuader de quitter l’endroit et l’ont emmené à l’hôpital, après avoir découvert qu’il s’était appliqué une vingtaine d’autocollants substituts à la nicotine. Or, l’application simultanée de plusieurs patchs peut être dangereuse pour la santé. L’homme s’en est finalement bien sorti, et ses jours ne sont pas en danger.

    S'il était mort serait-il mort d'asphyxie dans les toilettes, d'abus d'alcool ou d'abus de patchs ? Heureusement pour lui qu'il s'en sort bien !

    cigarette2


    33 commentaires
  • Il y a 11 mois j'avais publié cet article qui n'avait eu aucun succès (4 commentaires).

     

    Lu dans Sud-Ouest du 17/05/2009 : "Dans le Queensland (Australie), le surfeur Neil McCallum vient de sauver héroïquement un kangourou qui s'était jeté sous ses yeux dans une eau infestée de requins-marteaux".
    Alors là, fermez les yeux et imaginez la scène : une mer infestée de requins : ce n'est pas le gentil "les dents de la mer", car il n'y avait qu'un requin, c'est le cran au dessus : des dizaines et des dizaines d'ailerons qui s'entrecroisent sur la mer...
    Que faisait Neil à surfer parmi eux ? Inconscient, suicidaire, bigleux ?
    Le journaliste parle de la poche ventrale du kangourou dans laquelle il peut "ranger l'huile solaire et la monnaie pour les chichis"...
    J'aurais aimé écrire cela. C'est vrai que c'est drôlement pratique quand on va à la plage d'avoir une poche pour porter ses petites affaires, si elle est ventrale c'est encore mieux, comme ça personne ne peut vous la voler !
    Vous avez donc une plage avec plein de requins , un surfeur inconscient et un kangourou en string avec des lunettes de soleil, de l'huile solaire et de l'argent pour les chichis. Donc il doit aussi y avoir sur cette plage un vendeur de chichis et de chocolats glacés, peut-être un poste de secours et une grande pancarte "interdit de se baigner", mais voilà le kangourou ne sait pas lire.
    D'abord : petit bain de soleil après s'être enduit de crème...

    Et puis ...

    Il fait chaud, il plonge. Attention : l'argent des chichis risque de tomber au fond de l'eau...
    Le surfeur le voit et se jette à l'eau -au péril de sa vie- pour sauver le kangourou... A moins que ce ne soit pour lui piquer ses sous !
    L'histoire ne dit pas si le kangourou a pris le bus pour venir ou a fait du stop, ni comment il est reparti : peut-être sur la moto de son nouveau pote, le gentil Neil...

    Il est temps que j'aille me coucher...


    31 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique