• La pluie qui tombait dru sur la véranda m’a réveillée la nuit dernière. Je suis allée aux toilettes. Il était 5h15. Je me suis rendormie et  j’ai fait un rêve étrange.

    J’étais avec des collègues et nous discutions. L’un d’eux m’a demandé si j’étais intéressée par un gros poulet. J’ai répondu « oui » sans rien demander de plus.

    Puis je n’y ai plus pensé.

    Le lendemain mon collègue est arrivé avec un énorme poulet qu’il a déposé sur mon bureau. Le poulet était emballé dans un film plastique, et je me suis demandé ce que j’allais en faire. Il était si gros qu’il n’allait pas entrer dans la partie congélateur de mon réfrigérateur.

    Et il ne rentrerait pas non plus dans le plus grand de mes plats à four. A moins que je ne le mette sur le côté, mais alors il risquait de verser…

    Et en plus il n’était pas préparé : il fallait enlever les viscères et finir de le plumer…

    Quelle idée j’avais eu de dire « oui » ! Obligeamment mon collègue a pris un bistouri, a entrouvert le film plastique et a coupé la ficelle de cuisine qui ligotait les pattes. Puis il a commencé à opérer le poulet, en vrai professionnel…

    « C’est un chapon ! m’a-t’il annoncé fièrement. Je les ai achetés par 3 sur le Bon Coin…

    Le Bon Coin ? ai-je répété surprise. Et tu avais dit un poulet ?

    Oui mais c’est un chapon. 10 kilos 85 euros, c’est une bonne affaire…

    85 euros ? ai-je répétée interloquée.

    J’ai ouvert mon porte-monnaie et trouvé 2 billets de 20 euros… 85 euros pour un chapon je trouvais ça exagéré. J’allais devoir demander un crédit ou faire un chèque pour régler le prix de ce maudit chapon que je ne pourrais ni cuire, ni congeler, et que je n’avais aucune envie de manger…

    Là je me suis réveillée, ravie d’avoir échappé à ce chapon de 85 euros…

    En plus c’était mon anniversaire et j’étais en vacances  : la journée commençait merveilleusement bien…

    Quand je reprendrai le travail, la semaine prochaine je raconterai ce rêve étrange à mon collègue qui achète beaucoup sur le Bon Coin, parfois même avec mon aide.

    Je suis allée chercher pour lui un rouleau de fil de fer barbelé à 15 euros, à Biganos. C’était une excellente affaire qui aurait pu déchirer la banquette arrière de ma voiture si les vendeurs n’avaient eu la délicatesse de le mettre dans le carton d’une vieille imprimante. Excellente affaire qui se repose depuis dans son garage…

    Une autre fois il a acheté pour 10 euros une centrale à vapeur qui lui a été livrée au bureau par le vendeur…

    Il déniche toujours de bonnes affaires, comme cette trentaine de Spirous à 15 euros pour une amie scrappeuse, que je suis aussi allée chercher pour lui...

    Mais pour le chapon -même en rêve- je le lui laisse !

     Je vous invite à me laisser vos interprétations de ce rêve, ou vos recettes de cuisine...

     

     


    12 commentaires
  • Avez vous vu cette publicité à la télé ? Une adorable blondinette apparait à l'écran, voit une boite de conserve d'haricots verts Daucy au milieu d'une salade. Elle l'attrape et la colle contre son oreille. Une voix en sort qui chante "Parlez moi d'amour". Son papa apparait et ouvre la boite. On entend mieux la chanson, comme si elle sortait d'un gramophone. Mais ce ne sont que des haricots verts qui leur chantent "Parlez-moi d'amour..."

    Puis on les revoit bien verts en train de cuire dans une petite noisette de beurre. La maman très jolie surveille la cuisson. La petite fille dans les bras de son papa déguste avec délice un de ces haricots magiques... Sur fond de "Parlez-moi d'amour. Dites moi des choses tendres...".

    La scène se déplace sur un champ et sur le cultivateur, beau gosse, en train de chanter "Parlez-moi d'amour" à ses haricots verts. "Si les haricots verts Daucy sont si bons c'est parce qu'ils sont cultivés avec le coeur...", nous dit la pub...

    Quand j'étais enfant je détestais les haricots verts souvent plein de fils, et ma mère avait beaucoup de mal à m'en faire manger. S'ils m'avaient chanté "Parlez-moi d'amour, dites-moi des choses tendres..." sûr que je ne me serais pas faite prier pour chanter avec eux et peut-être les goûter...

    Cette publicité m'a rappelé aussi les petites boites rondes, décorées de vaches, que l'on renversait et qui faisaient "meuhhh"... Et puis j'ai pensé à l'émerveillement d'un couple devant son nouveau-né. Et j'ai pensé aussi aux haricots magiques, haricots sauteurs du Mexique, vendus avec Pif gadget il y a plus de 40 ans. A Jack et le haricot magique...

    A la poule aux oeufs d'or aussi. Une fois ouverte la poule ne pond plus. Mais les haricots magiques crus en liberté, en boite, ou même cuits continuent de chanter... Et les mots d'amour, les petits mots tendres, qui n'aime pas ?

    J'ai revu aussi notre vieux gramophone, avec son cornet qui brillait au soleil. A mes grands-parents qui nous l'avaient donné...

    20 secondes de pub et de beaux souvenirs qui émergent, petits bonheurs au fil du temps...

     


    1 commentaire
  • En regardant dans la rubrique "Statistiques", la provenance de mes visiteurs, j'ia été étonnée de voir que deux personnes étaient venues ici après avoir tapé sur google "vos souhaits pour un monde meilleur". Intriguée j'ai cliqué sur le lien et j'ai trouvé cet article que j'avais écrit et oublié.

    C'était en novembre 2009 j'avais participé au tag des "8 souhaits". Je l'ai un peu remanié...


    REGLES  du  JEU :
    Pour ce jeu du Tag des 8  Souhaits
    - Il faut mettre le lien et un petit mot sur la personne qui vous tague .
    - Exprimer 8 Souhaits ( des voeux que l'on porte comme étant les plus significatifs )
    - Taguer 8 autres personnes , mettre leur lien
    et les avertir que vous les avez tagués .

    Mes 8 souhaits pour un monde meilleur !
    1) Que mes fils aient une vie heureuse !
    2) Que mes petit-enfants (à venir) aient une vie heureuse dans un monde plus soucieux de préserver la nature !
    3) Que mes arrière-petits-enfants aient une vie heureuse dans un monde plus soucieux de préserver la nature, où la maladie et la pauvreté auraient disparu !
    4) Que mes arrière-arrière-petits-enfants aient une vie heureuse dans un monde plus soucieux de préserver la nature, où la maladie et la pauvreté auraient disparu, un monde sans armes et sans guerre !
    5) Que les enfants de mes arrière-arrière-petits-enfants aient une vie heureuse dans un monde plus soucieux de préserver la nature, où la maladie et la pauvreté auraient disparu, un monde sans armes et sans guerre, un monde où chacun pourrait s'éduquer et apprendre !
    6) Que les petits-enfants de mes arrière-arrière-petits-enfants aient une vie heureuse dans un monde plus soucieux de préserver la nature, où la maladie et la pauvreté auraient disparu, un monde sans armes et sans guerre, un monde où chacun pourrait s'éduquer et apprendre, un monde où chacun respecterait l'autre !
    7) Que les arrière-petits-enfants de mes arrière-arrière-petits-enfants aient une vie heureuse dans un monde plus soucieux de préserver la nature, où la maladie et la pauvreté auraient disparu, un monde sans armes et sans guerre, un monde où chacun pourrait s'éduquer et apprendre, un monde où chacun respecterait l'autre, un monde où chacun serait reconnu pour ses talents et compétences !
    8) Que les arrière-arrière-petits-enfants de mes arrière-arrière-petits-enfants aient une vie heureuse dans un monde plus soucieux de préserver la nature, où la maladie et la pauvreté auraient disparu, un monde sans armes et sans guerre, un monde où chacun pourrait s'éduquer et apprendre, un monde où chacun respecterait l'autre, un monde où chacun serait reconnu pour ses talents et compétences, un monde où les complémentarités et les différences seraient encouragées !


    Je ne tague personne. Que ceux qui veulent le faire le prennent, en mettant un lien vers cet article !


    1 commentaire
  • Cora du blog "Créacora" a organisé un jeu "Raconte moi un rêve" dont je vous ai parlé, et auquel vous pouvez participer jusqu'au 10 novembre 2013..

     

    Hier soir j’ai regardé « Volt, star malgré lui », un film d’animation produit par les Studios Disney. C’est l’histoire de Volt, un petit chien vedette d’une série télévisée à succès, qui n’est jamais sorti des studios. Il se croit doué de superpouvoirs  et  ne vit que pour les câlins de Penny, la petite fille qui joue dans la série avec lui. Jusqu’au jour où, croyant que Penny a été enlevée,  il s’enfuit des  studios et part à sa recherche.  Il s’égare dans les rues de New-York et rencontre sur sa route une petite chatte noire et un hamster…

    Moi qui n’aime pas les dessins animés j’ai regardé avec beaucoup de plaisir ce film d’animation.

    Dans la nuit, j’ai fait un rêve étrange.

    Dans les arbres le long du jardin, à l’arrière de ma maison, un gentil  écureuil s’amusait dans les branches. Ce n’était pas un écureuil roux mais un écureuil spécial avec une grosse noisette serrée entre ses pattes de devant. J’ai reconnu l’écureuil solaire offert par mon aminaute Hugues il y a quelques mois, qui trône sur ma hotte dans la cuisine. Je n’ai pas été la seule à le repérer.

    Mes deux chats, Ecureuille et Squirel, se sont lancés à sa poursuite, grimpant aussi haut que lui dans les chênes et sautant de branches en branches. De vrais écureuils aussi agiles que celui qu’ils poursuivaient… Je ne savais comment les empêcher de s’attaquer au gentil écureuil. Peut-être cherchaient-ils seulement à le rattraper pour le ramener à sa place, dans la cuisine…

    Je ne le saurais pas car je me suis réveillée. Et l’écureuil solaire est sagement à sa place…

    ecusol2

     

     


    5 commentaires
  • Dans le Parc de la Ciutadella, nous avons rencontré des souffleurs de bulles géantes : d'abord un jeune homme, puis plus loin deux jeunes femmes.

     

    Le souffleur n'était équipé que de deux baguettes, un petit bol vert contenant le produit (sans doute du liquide vaisselle) et un chapeau rouge pour faire la quête.

     

    parcitB03

     

     parcitB04

     

     parcitB05

     

    J'aurais bien aimé essayer moi aussi...

     

    Mes autres articles sur Barcelone : "Les Ramblas", "Les mimes sur les Ramblas" , "La fontaine lumineuse", "La maison du marchand de parapluies", "Le marché de la Boqueria", "Les petits perroquets verts", "La promenade maritime", "Le parc de la Ciutadella".


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique