• En juillet 2018, j'ai regardé 4 films sur la médiathèque numérique :  "L'apparition", "Un homme intègre", "La Belle et la Belle"  et "La prière".

     

     

    - "L'apparition", film français de Xavier Gianolli, avec Vincent Lindon, Galatea Bellugi, Patrick d'Asumçao, sorti en février 2018. Durée : 2h17. 

     

     

    • Résumé :        Jacques, grand reporter pour un quotidien français reçoit un jour un mystérieux coup de téléphone du Vatican. Dans une petite ville du sud-est de la France une jeune fille de 18 ans a affirmé avoir eu une apparition de la Vierge Marie. La rumeur s’est vite répandue et le phénomène a pris une telle ampleur que des milliers de pèlerins viennent désormais se recueillir sur le lieu des apparitions présumées. Jacques qui n’a rien à voir avec ce monde-là accepte de faire partie d’une commission d’enquête chargée de faire la lumière sur ces événements

     

    • Mon ressenti : J'ai apprécié le jeu de Galatea Bellugi, lumineuse et rayonnante dans le rôle d'Anna, jeune voyante.
    • L'enquête canonique a été confiée par l'Eglise à différents experts, dont Jacques joué par Vincent Lindon. Il va prendre son rôle très au sérieux et essayer d'approcher la vérité.
    • Le réalisateur fustige le marketing opportuniste autour des apparitions : multiplication des objets dérivés : tee-shirts, médailles, cartes et autres.

     

     

    • Ma note : 8/10

     

     

     

    - "Un homme intègre", film iranien de Mohammad Rasoulof, sorti en décembre 2017. Durée : 1h58. 

     

     

    • Résumé :         Reza, installé en pleine nature avec sa femme et son fils, mène une vie retirée et se consacre à l’élevage de poissons d’eau douce. 
      Une compagnie privée qui a des visées sur son terrain est prête à tout pour le contraindre à vendre. 
      Mais peut-on lutter contre la corruption sans se salir les mains ?

     

    • Mon ressenti : Reza et un homme intègre qui refuse les compromis, s'est lourdement endetté pour monter une ferme piscicole. Il est marié à Hadis, directrice d'école, prête à plus de compromis que lui pour s'en sortir. Reza refuse de vendre son terrain à une grosse compagnie. Il va être poussé à bout, emprisonné, amené à se transformer...

     

     

    • Ma note : 8/10

     

     

     

    - "La Belle et la Belle", film français de Sophie Filières, avec Sandrine Kiberlain, Agathe Bonitzer, Melvil Poupaud, sorti en mars 2018. Durée : 1h35. 

     

     

    • Résumé :        Margaux, 20 ans, fait la connaissance de Margaux, 45 ans : tout les unit, il s'avère qu'elles ne forment qu'une seule et même personne, à deux âges différents de leur vie…

     

    • Mon ressenti : Cette comédie originale tourne autour de deux personnes : un homme et deux femmes ou plutôt une femme à 2 périodes de sa vie. Margaux-Kiberlain veut éviter à Margaux-Bonitzer de refaire les mêmes erreurs. Marc (Melvil Poupaud) se partage entre les deux Margaux.
    • Les acteurs semblent complices, et les paysages sont superbes : la ville de Lyon et les Alpes.
    •  

     

    • Ma note : 7/10

     

     

     

    - "La prière", film français de Cédric Kahn, avec Anthony Bajon, Damien Chapelle, Alex Brendemülh, sorti en mars 2018. Durée : 1h47. 

     

     

    • Résumé :        Thomas a 22 ans. Pour sortir de la dépendance, il rejoint une communauté isolée dans la montagne tenue par d’anciens drogués qui se soignent par la prière. Il va y découvrir l’amitié, la règle, le travail, l’amour et la foi…

     

    • Mon ressenti : Thomas, juste sorti de l'adolescence et toxico va découvrir l'amitié, la foi, l'amour, le travail et le respect des autres dans une communauté religieuse basée sur l'entraide.
    • Anthony Bajon a obtenu le prix du meilleur acteur au Festival de Berlin et c'est mérité

     

    • Ma note : 8/10

    4 commentaires
  • Il y a quelques jours j'ai regardé un film pour lequel j'avais lu de bonnes critiques :

     

     

    "La finale", film français de Robin Sykes avec Thierry Lhermitte, Rayane Bensetti, Emilie Caen, sorti en mars 2018. Durée : 1h25. 

    • Résumé :        Toute la famille Verdi est aux petits soins pour s’occuper de Roland, le grand-père, qui perd un peu la boule ces derniers temps. Tous sauf JB, l'ado de la famille, qui n'a qu'un seul but :  monter à Paris pour disputer sa finale de basket. Mais ses parents, bloqués ce week-end-là, lui demandent d’y renoncer pour surveiller son grand-père. JB décide alors de l’embarquer avec lui… Pendant ce voyage, rien ne se passera comme prévu…

     

    • Mon ressenti : Pour ce premier film, le réalisateur aborde de manière délicate la maladie dAlzheimer et les conflits générationnels.
    • Roland (Thierry Lhermitte) est un ancien restaurateur aujourd'hui atteint par la maladie d'Alzheimer, hébergé chez sa fille depuis peu, à Lyon. Il squatte dans la chambre de JB, son petit-fils de 17-18 ans, passionné de basket.
    • La tension est élevée dans la famille : le grand-père n'est pas le bienvenu, et lui vit dans son monde réclamant Catherine sa femme décédée et son chien.
    • Tout se passe sur deux jours. JB doit monter à Paris pour disputer la finale du championnat national junior de basket-ball qui aura lieu le lendemain. Ses parents doivent l'accompagner à la gare où il rejoindra son entraîneur et ses coéquipiers. En attendant il doit veiller -contre son gré- sur son grand-père.... 
    • Mais les ennuis et les embûches se succèdent. JB doit emmener son grand-père avec lui, à Paris. Une complicité va se nouer entre eux, avec des hauts et des bas, pendant ce road-movie.

     

    • Certaines scènes sont très drôles, lorsque Roland repart avec un chien qu'il croit être le sien ou lorsqu'il rencontre une femme, atteinte de la même maladie que lui, et qu'il tente de la draguer...

     

    • Les acteurs sont excellents, notamment Thierry Lhermitte, très convaincant, et le jeune Rayane Bensetti qui joue JB plein de peps, de fougue et de charme.

     

    • Le final est drôle et émouvant, et tout à fait d'actualité.

     

    • Ma note : 9/10

    9 commentaires
  •  

    Il y a quelques jours je vous ai montré des papillons sur mon buddleia : une Belle Dame et un moro-sphinx.

    Il y a beaucoup de papillons blancs dans mon jardin. Je croyais qu'il s'agissait de  "citrons" mais ce sont des "pierrides du chou".

    J'en ai remarqué un particulièrement gourmand qui fréquente aussi le buddleia :

     

    Il semble se régaler du nectar des agapanthes, plongeant presque entièrement dans leurs corolles :

    Un papillon blanc très gourmand...
    Un papillon blanc très gourmand...
    Un papillon blanc très gourmand...
    Un papillon blanc très gourmand...
    Un papillon blanc très gourmand...
    Un papillon blanc très gourmand...
    Un papillon blanc très gourmand...
    Un papillon blanc très gourmand...

    16 commentaires
  • En juin 2018, j'ai regardé 4 films sur la médiathèque numérique :  "Jusqu'à la garde", "Moi, Tonya", "Le rire de Madame Lin"  et "Les garçons sauvages".

     

     

    - "Jusqu'à la garde", film français de Xavier Legrand, avec Léa Drucker, Denis Ménochet, Thomas Gioria, sorti en février 2018. Durée : 1h33. 

     

    • Résumé :        Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive.

     

    • Mon ressenti : Miriam (Léa Drucker) et Antoine (Denis Ménochet) sont chez le juge chargé de leur divorce, accompagnés de leur avocat respectif. Leurs enfants : Joséphine et Julien (11 ans) ne veulent plus voir leur père accusé de violence mais le juge décide de lui accorder la garde alternée pour Julien.
    • L'enfant meurt de peur et redoute les moments passés avec son père.
    • Nous allons comprendre peu à peu pourquoi et avoir peur avec lui d'un drame qui semble inévitable.
    • Les acteurs sont excellents, notamment Denis Ménochet, pervers narcissique et le jeune Thomas Gioria qui joue Julien.
    • Pour son premier long métrage, Xavier Legrand reprend un thème d'actualité, évoqué déjà par lui dans un court métrage avec les mêmes acteurs principau​x : les violences conjugales, et le drame des enfants écartelés entre leurs parents.

     

    • Ma note : 9/10

     

     

     

    - "Moi,Tonya", film américain de Craig Gillespie, avec Margot Robbie, Allison Janney, Sebastian Stan, sorti en février 2018. Durée : 2h00. 

     

    ​​​​​​​

    • Résumé :        En 1994, le milieu sportif est bouleversé en apprenant que Nancy Kerrigan, jeune patineuse artistique promise à un brillant avenir, est sauvagement attaquée. Plus choquant encore, la championne Tonya Harding et ses proches sont soupçonnés d'avoir planifié et mis à exécution l'agression…

     

    • Mon ressenti : Ce film retrace la vie et la carrière sportive de Tonya Harding, patineuse depuis ses 4 ans, poussée par une mère toujours insatisfaite, ne lui témoignant aucune tendresse, mais investissant toutes ses ressources financières pour lui payer des cours de patinage.
    • Tonya consacre sa vie et son énergie dans le patinage artistique, mais n'obtient pas les notes méritées, son look ne plaisant pas aux juges.
    • Elle sera la première à réussir un triple axel et sa carrière semble relancée.
    • Jusqu'à l'incident avec sa rivale : Nancy Kerrigan...
    • Je me souvenais très bien de ce faits divers déplorable...
    • Tonya a du talent mais ne dégage pas de charisme. A force de râler contre tout et contre tous elle s'est mis beaucoup de monde à dos. Sa mère est odieuse, et son mari peu sympathique et sans scrupule...

     

    • Ma note : 7,5/10
    •  

     

    - "Le rire de Madame Lin", film chinois de Zhang Tao, sorti en décembre 2017. Durée : 1h27. 

    • Résumé :        Dans un village du Shandong, une vieille paysanne fait une chute. Immédiatement, ses enfants en profitent pour la déclarer inapte et l’inscrivent malgré elle dans un hospice. En attendant qu’une place se libère, la doyenne séjourne chez chacun de ses enfants, alors qu’aucun ne veut la prendre en charge. Elle voyage ainsi de famille en famille, tandis que son état de santé et ses rapports familiaux se dégradent. Un rire désespéré et maladif finit par poindre chez cette vieille femme délaissée.

     

    • Mon ressenti : Je n'ai vu que le quart de ce film, le visionnage en streaming  ayant été coupé par un orage. L'histoire n'était pas passionnante...

     

     

    - "Les garçons sauvages", film français de Bertrand Mandico, avec Margot Robbie, Allison Janney, Sebastian Stan, sorti en février 2018. Durée : 1h50. 

     

    • Résumé :        Début du vingtième siècle, cinq adolescents de bonne famille épris de liberté commettent un crime sauvage.  Ils sont repris en main par le Capitaine, le temps d'une croisière répressive sur un voilier. Les garçons se mutinent. Ils échouent sur une île sauvage où se mêlent plaisir et végétation luxuriante. La métamorphose peut commencer…

     

    Mon ressenti : Je n'ai regardé ce film mêlant fantastique, violence, sexe qu'une dizaines de minutes...

     


    4 commentaires
  •  

    Mardi 5 juin, le ciel était gris mais je suis partie me promener en vélo au bord du Bassin d'Arcachon espérant admirer aigrettes garzettes et hérons.

    La lumière était très belle lorsque je suis arrivée au bord de l'eau.

    La mer était plus claire que le ciel.

     

    Du côté gauche de la jetée les nuages se reflétaient dans l'eau :

    Quand la mer est plus claire que le ciel...
    Quand la mer est plus claire que le ciel...
    Quand la mer est plus claire que le ciel...

    Et du côté droit, la mer était d'un bleu très pâle :

    Quand la mer est plus claire que le ciel...
    Quand la mer est plus claire que le ciel...
    Quand la mer est plus claire que le ciel...
    Quand la mer est plus claire que le ciel...
    Quand la mer est plus claire que le ciel...
    Quand la mer est plus claire que le ciel...

    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique