• Je vous ai déjà parlé de cette sculpture étonnante au bord de la plage d'Arcachon. Cette queue de baleine était blanche en 2011bleue en 2013orange en 2015.

    .

    Il s'agit d'une sculpture en résine polyester marine qui flotte à 300 mètres du rivage depuis le 20 juin 2011. Elle est l'œuvre de l'artiste belge Emmanuel Jansseens Casteels. 

    Amarrée à une centaine de mètres de la plage elle flotte et bouge au gré du courant et des marées.

    Blanche et bleue, elle était presque crédible. Orange, elle détonnait...

    L'été dernier elle était jaune, orange, rouge, couverte de feuilles, ressemblant plus à un arbre ou un oiseau déployant ses ailes qu'à la queue d'une baleine en train de plonger...

    La queue de la baleine à Arcachon - été 2019...
    La queue de la baleine à Arcachon - été 2019...
    La queue de la baleine à Arcachon - été 2019...
    La queue de la baleine à Arcachon - été 2019...
    La queue de la baleine à Arcachon - été 2019...
    La queue de la baleine à Arcachon - été 2019...

    10 commentaires
  • L'histoire s'est déroulée début février 2020, à Lebannon, dans le Tennessee (Etats-Unis).

     

    Louie, le perroquet s'est mis à crier : "Au feu ! Au feu !", alors que ses maîtres, Barbara et Larry, retraités dormaient ainsi que leur petite-fille de 6 ans. Réveillés par l'animal, les trois occupants ont fui à toute vitesse et réussi à échapper aux flammes et à la fumée.

     

    L'incendie était très avancé et Larry n'a pas pu retourner chercher le perroquet, ni ses 4 chiens, qui ont péri...

     

     

    Photo de perroquet, prise au zoo de La Palmyre (Charente-Maritime) :

    Un perroquet sauve ses maîtres d'un incendie...

    12 commentaires
  • Samedi après-midi, j'ai profité du beau temps pour aller me balader près du port ostréicole et des anciens étangs à poissons. Il y avait un héron qui s'est envolé et des aigrettes perchées dans un arbre, trop loin pour que je les photographie.

     

    C'était le début des vacances de février pour l'académie de Bordeaux et il y avait beaucoup de jeunes enfants avec leurs parents ou grands-parents.

    Ils avaient porté du pain pour donner aux canards (bien qu'une pancarte l'interdise).

    Les mouettes, bien tranquilles jusque là, se sont précipitées sur les morceaux de pain, et deux ragondins ont quitté leurs terriers creusés dans les berges pour venir se sustenter.

    Ragondins aux anciens étangs à poissons...

    Deux fillettes de 2 ou 3 ans observaient avec ravissement ces ragondins :

    Ragondins aux anciens étangs à poissons...
    Ragondins aux anciens étangs à poissons...
    Ragondins aux anciens étangs à poissons...
    Ragondins aux anciens étangs à poissons...
    Ragondins aux anciens étangs à poissons...
    Ragondins aux anciens étangs à poissons...
    Ragondins aux anciens étangs à poissons...
    Ragondins aux anciens étangs à poissons...
    Ragondins aux anciens étangs à poissons...

    Autres articles sur les ragondins : "Le book de Gaspard, le ragondin", "La course des ragondins"...


    14 commentaires
  • Le bug sur Overblog, empêchant l'ouverture de la fenêtre "commentaire" n'étant pas encore résolu, je republie cet article du 21 février.

    ***************************************************************************************************************************

     

    Il y a quelques jours, je vous ai présenté "Tassiopée", la tasse à croquer, après avoir bu son café, en biscuit + chocolat.

     

    J'ai découvert sur le site positivr, un autre projet de tasse, non pas à croquer mais biodégradable. Ce gobelet qui pourrait remplacer les gobelets en plastique, désormais interdits, a été imaginé par 2 Français, Luc Fisher et Victoria Lièvre.

     

    Baptisé "Repulp", ce gobelet est fabriqué à base de déchets d'agrumes (peaux et pépins). Il est empilable, lavable en machine et compostable. Sa couleur peut varier en fonction des peaux utilisées.

     

    Le couple s'approvisionne en peaux d'oranges et autres agrumes (citrons, clémentines et mandarines) auprès d'un producteur de jus de fruits frais basé dans le Vaucluse. En recyclant ces déchets d'orange, ils évitent au producteur les frais liés à leur enlèvement.

     

    Ils ont lancé une campagne de financement en ligne pour trouver les fonds nécessaires au lancement de leur projet.

     

     

    Passionnée d'agrumes depuis quelques mois, et utilisant tout dans le citron : jus, écorce et pépins que je plante, je ne peux que m'intéresser à cette initiative.

    Je n'ai trouvé aucune indication de leur prix. S'il est très modique ces tasses en peaux d'orange pourraient remplacer les gobelets dans les distributeurs de café et les fontaines à eau.

     

    Points positifs : la composition de cette tasse, sa réutilisation possible (mais combien de fois ?) et son lavage en machine, sa forme empilable.

     

    Ce qui me séduit le moins : son nom qui me semble peu attractif. Repulp fait penser d'une part à "répulsif", d'autre part à "pulpeux"...

     

    Une expérience similaire a été mise en place depuis fin 2019, en Italie.

     

    Un bar à jus expérimental de 3,10 mètres de haut est surmonté d’un dôme circulaire rempli de 1 500 oranges. Lorsque quelqu’un commande un jus, les oranges glissent dans le presse-agrumes où elles sont coupées en deux et le jus extrait.

    La peau, quant à elle, tombe dans un compartiment transparent au bas de la machine où elle est ensuite séchée et broyée pour former une « poussière orange » qui, mélangée à de l’acide polylactique, formera un matériau bioplastique utilisé pour l’impression 3D. Le gobelet ainsi fabriqué pourra ensuite être recyclé après utilisation (et n'est donc pas réutilisable).

    Source : site positivr


    7 commentaires
  • Bonjour à toutes et tous !

     

    Depuis jeudi 20 février 16h00, il est impossible de déposer des commentaires et ceux déjà déposés sur les articles précédents n'apparaissent plus, sur ce blog, comme sur de nombreux blogs Overblog.

    Ce problème a été signalé aux fonctions Support mais nous n'avons aucune information et ne savons pas quand il sera résolu. 

     

    Depuis bientôt 11 ans (avril 2009), je publie tous les jours un article, les ayant programmés lorsque je suis partie en vacances ou ai été hospitalisée, mais ce qui me motive, ce sont vos visites et surtout vos commentaires.

     

    Lorsque le bug va être corrigé, des commentaires seront déposés, sur les nouveaux articles, mais les précédents qui n'ont pas pu être commentés ne seront pas regardés.

    Alors tant que le bug persiste je ne mettrai que des photos.

     

     

    Voici une fleur de mon citronnier Meyer :

     

     


    9 commentaires