• Tout le monde connait pour l'avoir appris à l'école : "la cigale et la fourmi", "le loup et l'agneau", "le lièvre et la tortue", "le corbeau et le renard", "Perrette et le pot au lait"...
    Pour le jeu il s'agit :
    - soit d'illustrer une fable de La Fontaine (photos, dessins, collages ou autre)
    - soit de raconter une histoire ou écrire un poème à la manière de Jean de La Fontaine
    - ou les deux : illustration et récit
    Comme pour mes autres jeux il y a une aquarelle ou une mosaïque à gagner...
    Vous avez jusqu'au 3 septembre pour participer, en envoyant vos réponses à
    ecureuilbleu33@live.fr...

    Je publierai chaque semaine plusieurs participations, avant de les regrouper début septembre en vous demandant de voter.
    Voici la participation de Martine, du blog "Mon carnet à malices".
    Si vous ne connaissez pas son blog allez le visiter...


    LA MOUCHE, LE CHAT ET LA VAISSELLE


    Une mouche bourdonnait

    Le chat la guettait

    La mouche comme une folle

    Zigzaguait sans fin

    Le chat comme un fou

    Sautait dans tous les coins

    Toi humain paresseux

    Tu n'avais laissé ta vaisselle

    Dans l'égouttoir sécher seule

    Ce qui devait advenir, advint

    La mouche fonça dans la cuisine

    Le chat à ses trousses

    La mouche rasa les assiettes

    Le chat les percuta

    Crac, boum, cling

    L'humain maugréant du sortir le balai

    Moralité

    Si tu ne veux pas que ta vaisselle

    Se transforme en mosaïque

    Ferme ta fenêtre

    Ou achète de l'insecticide


    10 commentaires
  • Voici des cartes postales reçues de mes aminautes :
    Celle de Dany, du blog "Voyages autour du monde" vient d'Italie :


    Celles de Perfecta, du blog "De blog et de broc" de la région de Caën :


    et celle d'Annick de Cayenne en Guyane :


    Elles ont déteint entre mes mains d'écureuil bleu, car le fond était blanc, à moins que j'ai touché par mégarde la balance des blancs sur mon appareil photo...

    26 commentaires
  •  
    Tout est beau dans Notre-Dame : les alentours (Quartier Latin, bords de Seine, île de la Cité), l'intérieur (vitraux, rosaces, bas-reliefs, sculptures), la façade emplie de sculptures diverses et les portes, gigantesques en bois recouvertes de graphismes en fer forgé.


    17 commentaires
  • Tout le monde connait pour l'avoir appris à l'école : "la cigale et la fourmi", "le loup et l'agneau", "le lièvre et la tortue", "le corbeau et le renard", "Perrette et le pot au lait"...
    Pour le jeu il s'agit :
    - soit d'illustrer une fable de La Fontaine (photos, dessins, collages ou autre)
    - soit de raconter une histoire ou écrire un poème à la manière de Jean de La Fontaine
    - ou les deux : illustration et récit
    Comme pour mes autres jeux il y a une aquarelle ou une mosaïque à gagner...
    Vous avez jusqu'au 3 septembre pour participer, en envoyant vos réponses à
    ecureuilbleu33@live.fr...

    Je publierai chaque semaine plusieurs participations, avant de les regrouper début sepembre en vous demandant de voter.
    Voici la seconde participation de La Licorne qui gère deux blogs "Fabulo" et "Filigrane".
    Si vous ne connaissez pas ses blogs allez les visiter...


    Le poisson qui voulait voir la mer

    « Avez-vous vu la mer ?
    Avez-vous vu la mer ? »
    Répétait à l’envi
    Ce frétillant poisson…
    A tous ses congénères,
    Amis ou ennemis,
    Il posa la question…
    N’obtenant en réponse
    Qu’un silence éloquent,
    Un sourcil que l’on fronce…
    Un œil indifférent.
    Il se jeta dès lors
    Dans une folle quête
    Allant de port en port
    Cherchant à l’aveuglette
    Du matin jusqu’au soir
    Et du soir au matin,
    A grands coups de nageoires,
    Son rêve cristallin…
    « Avez-vous vu la mer ?
    Avez-vous vu la mer ? »
    Il nagea comme un fou
    Au milieu des coraux,
    S’enfonça dans la boue,
    Sonda le fond des eaux
    Et des gouffres opaques,
    Se prit dans les récifs,
    Repoussa les attaques
    De monstres agressifs…
    « Avez-vous vu la mer ?
    Avez-vous vu la mer ? »
    Après mille galères
    Les forces lui manquèrent…
    Fourbu, il fit une pause
    Dans une grotte sombre…
    Amer, déçu, morose,
    Au milieu des décombres
    De son rêve brisé.
    Il y resta longtemps,
    Immobile, enfermé.
    Puis, un jour de décembre,
    Il aperçut un être
    Étrange…huit très longs membres
    Sur une énorme tête :
    Il reconnut la pieuvre…
    Tenta une manœuvre
    Pour s’enfuir, mais en vain…
    « Avez-vous vu la mer ?
    Avez-vous vu la mer ? »
    Murmura-t-il, vaincu
    Par tant de mauvais sort…
    « La mer , lui a-t-elle répondu ,
    Suspends donc tes efforts,
    « Tu y es ! …depuis le début ! »

    Cette petite histoire
    Vous l’avez bien compris
    Est celle de notre vie.
    Nos quêtes sont dérisoires :
    Pourquoi chercher si loin,
    Et toujours au-dehors,
    L’amour et le divin
    Qui sont notre trésor?
    Tout est déjà présent
    En tout lieu, en tout temps…
    Pour trouver le bonheur
    Ouvre juste ton cœur !


    18 commentaires
  • A Paris, j'ai retrouvé Henri IV, après l'avoir quitté à Nérac, en pays d'Albret, dans de précédents articles :
    - en Pays d'Albret, j'ai rencontré un blogueur gentilhomme
    - conter fleurette
    - la visite du château d'Henri IV
    - visitez Nérac, capitale de l'Albret



    Il caracole, très fier sur sa monture, à côté du Pont Neuf, plus vieux pont de Paris, et tourne le dos au square du Vert-Galant, mais en y regardant de plus près ...

    Moi je dégoulinais de sueur, et lui... de guano...
    Alors, Paris valait-il une messe, monsieur le Vert-galant ?


    20 commentaires