• Si vous vous penchiez sur le berceau d'un nouveau né, quels cadeaux lui offririez vous ?
    Quels sont les trois objets que vous lui apporteriez et/ou les trois qualités que vous lui donneriez et:ou les trois voeux que vous réaliseriez pour lui, si vous étiez dotés de pouvoirs magiques, et même si vous ne l'étiez pas ?
    Envoyez moi vos réponses jusqu'au 30 juin à ecureuilbleu33@voila.fr. Ensuite je les publierai et il faudra voter pour la meilleure réponse... J'offrirai au gagnant un peu de moi : mosaïque, aquarelle ou fusain...

    Mon filleul : Nans

    17 commentaires
  • Hier matin je suis partie à la recherche de l'écureuil bleu au parc de Majolan, situé sur la commune de Blanquefort (dans la banlieue de Bordeaux), appareil photo en bandoulière.

    J'ai souvent vu des écureuils dans ce parc mais n'ai jamais pu les photographier correctement. Armée de mon Nikon P90 avec zoom puissant, je me suis dit que faute de dénicher l'écureuil bleu j'allais tirer le portrait d'un écureuil roux.
    J'ai d'abord croisé deux couples de mariés, ce parc magnifique étant un cadre idéal pour les photos souvenirs de mariage.


    J'ai rencontré une oie jouant à cloche pied, un peu jalouse de la mariée aperçue au loin (oui, les oies ont une très bonne vue, meilleure que la vôtre si vous ne distinguez pas la mariée).


    J'ai vu des libellules bleues, divines demoiselles, atterrissant sur des feuilles de nénuphar.


    Et puis j'ai assisté à un ballet aquatique qui m'a émerveillée : des insectes graciles et hauts sur pattes, ressemblant à des hydroglisseurs, qui avancent et virent en utilisant leurs pattes, toujours posées sur l'eau, s'arrêtent parfois de bouger comme s'ils faisaient la planche, flottant au gré du ventou, se tamponnent comme s'ils étaient sur un manège, avec des yeux et des antennes pour se guider....
    J'ai contemplé leur jeu un bon moment, n'arrivant pas à me détacher de ce spectacle aquatique parfois troublé par le vol d'une libellule...




    Je suis rentrée amusée par leur jeu mais sans avoir rencontré l'écureuil bleu...


    13 commentaires
  • Ce matin il y a du soleil alors je suis allée inspectée le jardin que je laisse un peu en jachère depuis que je blogue.
    Cadeau du matin : des fleurs sont apparues sur mon lantana en bonsaï, minuscules et gaiement colorées du rose au jaune en passant par l'orangé. Je m'approche. Les minuscules feuilles sont découpées, comme par une dentellière acharnée.

    Qui est le coupable ? Oh elle n'est pas loin, une bagarreuse, petite mais teigneuse à qui il manque une demi antenne :

     


    Le jardin est plein de pissenlits, il a besoin d'être tondu. Simple petite fleur, mais vrai soleil...


    21 commentaires
  • Mon premier est bavard,
    Mon second est oiseau,
    Mon troisième est café,
    Mon tout est une pâtisserie...

    Cette charade a été imaginée par l'auteur des Misérables

    Wizzil a trouvé tout de suite. C'est une charade très simple, même si moi j'ai bien cherché.
    Bavard-oiseau-café
    Les réponses sont dans la question.

     


    14 commentaires
  • Quand la télé est apparue il y a près de cinquante ans, il n’y avait qu’une chaîne gérée par l’ORTF et des émissions planifiées à certains moments de la journée.

    En dehors de ces programmes aussi rares que précieux  nous n’avions à  contempler qu’une mire statique, premier mandala  télévisuel…


    Dans mon petit village qui comptait une centaine d’habitants , Trémons en Lot-et-Garonne, la mairie (en 1964 ) avait acheté un poste de télévision, mis à la disposition de tous dans  la salle de classe de l’école primaire.

    Mon père occupait dans ce village les fonctions d’instituteur, directeur d’école (il n’y avait que deux classes) et secrétaire de mairie. Nous habitions le logement de fonction au dessus de l’école et de ce fait pouvions profiter des séances télé.

    Plusieurs  fois par semaine  on installait des chaises devant la télé et les habitants du bourg venaient regarder –ensemble- le programme présenté  ce soir-là, en noir et blanc.  Je me souviens d’émissions de cirque : « la piste aux étoiles » présentée par Roger Lanzac, d'émissions de variété "Age tendre et tête de bois", des émissions de Gilbert et Maritie Carpentier, de reportages dans «5  colonnes à la une », de séries romancées : « Ivanhoë », « Belphégor », « Thierry la Fronde », « Zorro ». Sans oublier bien sûr "Bonne nuit les petits" avec Nounours, incitant les enfants, Nicolas et Pimprenelle, à aller se coucher. Pom, pom pom...
    Il y avait à l’époque des speakerines un peu figées qui présentaient chaque soir le programme : Catherine Langeais entre autres, très distinguée. Le journal était présenté par Léon Zitrone...

    Dans la salle les discussions allaient bon  train  avant le début du programme et les rires fusaient. Au début du générique tout le monde se taisait, presque religieusement. Nous sortions de là enfiévrés, un peu ivres de tant d’images et d’un si bon moment passé ensemble.

    Ensuite ma famille et moi avons déménagé dans une plus grande ville où chacun avait son poste de télé en noir et blanc. Deux autres chaînes ont été créées, la couleur est apparue, les programmes se sont étoffés, la mire et les speakerines ont disparu.

    Puis  je suis devenue mère à mon tour, et j’ai regardé avec mes enfants films et dessins animés, tandis que le nombre de chaînes progressait.

    Mes fils ont grandi, acheté leur poste télé et regardé leurs programmes préférés  dans leur chambre.

    Ils sont partis et la télé trônant au salon ne me sert que pour regarder actualités, météo et quelquefois une émission ou un film.

    De lampe magique d’Aladin, source d’enchantements extraordinaires, la télé est devenue objet plat et banal…


    19 commentaires