• Ce petit livre m'a été prêté par un partenaire de tennis de table.

    Informations pratiques :  Paru en 2013 aux éditions "François Fuentes", et en 2002 en Livre de Poche. 610 pages. 20 €

     

    La 4ème de couverture :

    Un SDF trouve une tête de femme décapitée tout au fond du conteneur poubelle de l’hôtel particulier de la famille De Wilde, aux Chartrons : une des plus riches et plus influentes familles de Bordeaux et même de France.
    Est-ce l’œuvre criminelle et barbare de l’un des membres de la famille De Wilde, ou bien, quelqu’un l’a-t-il jetée là pour leur nuire ?...
    C’est cette énigme difficile et délicate que va devoir résoudre le brillant commissaire Montaigne, chef de la Criminelle de Bordeaux.
    Montaigne est un policier charismatique et peu ordinaire : copropriétaire, avec sa sœur, de grands vignobles, très cultivé, lecteur fervent de Montesquieu et de son homonyme Montaigne, il a aussi, au cœur, une autre grande passion : sa chère ville de Bordeaux, ses monuments si bien restaurés, son vin mondialement célèbre et son âme pétrie d’humanisme.
    Il est accompagné, au long de son enquête, de deux adjoints : le lieutenant Maximilien Vandeputte, un ch’ti tout fraîchement débarqué de son Hazebrouck natal et qui, en pays de vins prestigieux, n’aime, lui, que la bière trappiste ! Et une jolie rousse, le lieutenant Maïté Etcheverry, qui apportera sa note gracieuse, mais aussi son efficacité.
    Une énigme policière conduite avec rigueur. Mais aussi, au fil de l’enquête, une visite de Bordeaux… avec commentaires de beaucoup de ses monuments, de ses quartiers, et même de quelques unes de ses bonnes tables…

     

    Mon ressenti :

     

    Le Commissaire Montaigne, et ses deux adjoints, Maïté Etcheverry et Maximilien Vandeputte, enquêtent pour retrouver l'assassin d'une femme dont un SDF a retrouvé la tête dans le conteneur poubelle d'une très riche famille Bordelaise, les De Wilde.

    Le côté "guide touristique" est très réussi. J'ai beaucoup apprécié la mise en lumière de Bordeaux que les policiers arpentent, à pied. Ce roman don ne vraiment envie de découvrir la jolie ville de Bordeaux, de monter à la tour Pey-Berland.

    Les personnages sont bien brossés, aussi bien le commissaire féru de littérature, que ses adjoints, ou son ami, Lancelot, ancien prof d'université, devenu SDF.

     

    L'enquête policière est moins réussie. Montaigne et ses adjoints passent beaucoup de temps à manger, goûter des vins, et l'enquête tourne un peu en rond. 

    Malgré quelques longueurs, j'ai apprécié ce roman à mi chemin entre polar et guide touristique.


    7 commentaires
  • Je vous ai déjà parlé du grand citronnier, très productif, acheté en octobre 2019, des citronniers pursha, aux fruits grumeleux, entre clémentine et citron et du citronnier "Meyer".

     

    J'ai acheté un citronnier à petites feuilles, le citronnier "Chinotto" appelé aussi bigaradier ou citrus myrtifolia ou mandarinier chinois.

     

    Le chinotto est un fruit entre mandarine et orange, partagé entre la Chine et l'Italie.

    Il entre dans la composition du Campari et de l'Amaro, boissons italiennes.

    Il a la taille d'une mandarine et le goût d'une orange amère, est délicieux en jus et confit.

     

     

    Très riche en vitamine C, le chinotto est très énergisant.

     

    Ses feuilles peuvent être utilisées en tisanes, pour stimuler l'activité digestive mais aussi pour favoriser l'endormissement et calmer l'irritabilité.

     

     

     

    Bigaradier ou Chinotto ou citrus myrtifolia :

    Variété d'agrumes : citronnier "Chinotto" ou bigaradier...
    Variété d'agrumes : citronnier "Chinotto" ou bigaradier...
    Variété d'agrumes : citronnier "Chinotto" ou bigaradier...
    Variété d'agrumes : citronnier "Chinotto" ou bigaradier...
    Variété d'agrumes : citronnier "Chinotto" ou bigaradier...

    14 commentaires
  • Pour ce 119ème Café Thé,

     

     je vous propose d'évoquer les signes annonciateurs du printemps, 

     

    ou de nous raconter ce que représente cette saison pour vous..

     

     

     

     

    Les consignes : Ecrivez, rimez, dessinez, brodez, scrappez, chantez, délirez, faites ce que vous voulez... Faites nous rire ou pleurer...

    Si vous êtes blogueur, ne publiez pas votre texte avant la parution des participations (le 1er avril 2020)

     

     

    Que vous soyez blogueur ou pas, envoyez moi votre participation 

    avant le 31 mars 2020 à ecureuilbleu33@live.fr...

    Au plaisir de vous lire...

     

     

    Amusez vous bien !


    5 commentaires
  • Pour ce 118ème Café Thé, je vous ai propose de délirer autour de cette oeuvre éphémère, créée par mon chat Squirel, dans sa gamelle contenant du yaourt, peut-être un auto-portrait...

     

     

    Vous pouviez broder autour de cette photo, en fonction ce que vous voyez : petit chat, taureau, bébé dragon, diablotin ou autre...

     

     

     

    Les consignes étaient : Ecrivez, rimez, dessinez, brodez, scrappez, chantez, délirez, faites ce que vous voulez... Faites nous rire ou pleurer...

    Si vous êtes blogueur, ne publiez pas votre texte avant la parution des participations (le 2 mars 2020)

     

     

     

     

    Vous êtes 5 à avoir participé (Rose, Jill Bill, Durgalola, Livia et Françoise)

    et je vous en remercie.

     

    Bravo à toutes !

     

     

    Voici les 5 participations :

     

     

    "Paroles de Squirel..." de Rose du blog : "Golondrina 63" :

     

    Ma Maîtresse 

    Quand elle me gâte 

    J'en ai la rate qui se dilate 

    Je ne sais pourquoi 

    Parfois elle en reste sans voix 

    Une lichette par ci et par là

    Vla que sans le vouloir 

    Vous n'allez pas me croire 

    Elle dit que je suis un artiste 

    Bla bla 

    Quand elle se la joue Magritte 

    Surréaliste 

    Je suis son dada 

    Elle est de moi fada

    Paréïdolie

    Sa maladie 

     Moi je vois

    Que je sais si bien y faire 

    Pour la distraire 

     

    Tête d'un cochon de lait 

    Attrapant la queue du chat 

    Jamais il ne l'aura ...

     

    Riez en me lisant 

    Vous en avez le droit !

     

     

     

    "A bonne entendeuse..." de Jill Bill du blog "Melting-pot" :

     

    Il existe des gens infirmes, sans bras,

    Qui peignent avec leur bouche voire leur pied

    Des tableaux qu'on dirait normaux

    Si on ignore la chose... !

    Ce matin mon chat

    Pris son pied

    Avec sa gamelle sur le carreau

    A coups de langue rose...

     

    Son yaourt pour toile blanche

    Ah la vache

    Il a dessiné l'enseigne du boucher

    Un boeuf rouge qui trône sur sa façade

    Comme un message, une revanche

    Préférant la mâche

    D'un morceau de faux filet

    Cru, ou en grillade...

     

    « Que ce laitage froid

    Bon pour vieil édenté

    Te serve de leçon ma maîtresse

    Sinon tu auras droit

    Au rongeur en pièces détachées

    Avec qui je ne suis tendresse... »

     

    (Et te fait hurler d'horreur !! )

     

    Signé un félin qui fait laid

    Jaune rit

    Fera jusqu'à la grève pour son faux filet

    Vrai de vrai, pardi !

    "Squirelveries..." de Durgalola du blog : "Petites graines" :

    Cliquez sur la photo pour l'agrandir

    Les participations au Café Thé n° 118 - Oeuvre éphémère en yaourt...

    "L'oeuvre éphémère..." de Livia du blog : "Livia augustae" :

    Dans l'écuelle

    A petit coup de langue délicate

    Mon chat a dessiné

    Une forme vague

    Au fond de son écuelle.

    Serait-ce un animal fantastique ?

    Ou alors, le portrait de sa petite amie ?

    Ou encore de l'un de ses copains ?

    Je ne le saurai jamais !

    L'écuelle sera lavée et l'œuvre disparaîtra...

    Mais s'il pouvait parler ce chat ?

    Que nous raconterait-il ?

     

    "Le yaourt" de Françoise du blog : "Par chez moi" :

    Ce soir là l’écureuil bleu  terminait son repas ,son chat tournait autour de sa chaise . Sans le remarquer elle se leva jusqu’au frigo prendre un yaourt  ,elle rigolait déjà  son prochain billet l’énigme comme elle aimait à l’appeler .C’ était parfois pour ces lectrices un vrais casse tête . Mais elle se risquait à en proposer de temps en temps  .

    Et ce mois ci pour le thé café que demanderait-elle ?

    Brigitte enleva la protection de son dessert ,sans grande conviction finalement elle n’en avait pas trop envie ! Son chat se mit à miauler car lui voulait bien goûter ce yaourt .

    Elle mis un peu du pot  restant dans une coupelle et le proposa à Squirel .

    Qui en deux trois coup de langue se régala .Et en laissant sa coupelle

    Brigitte s’interrogea sur le dessin qu’il avait laissé  .

    Et sans attendre elle pris une photo ,elle venait de trouver le thème de son 118 thé ou café ...

    Mais son chat n'était pas du même avis car en dégustant cette crème ,il voulait attirer l'attention de Brigitte ,une nouvelle copine mais oui c’était une minette qu’il voulait  à la maison pas un dragon ou autre c'était ce qu'il avait en tête et comme il n'osait pas aborder le sujet avec elle .Il espérait qu'une blogueuse lui passerait le message !


    7 commentaires
  • Pour changer, des châles, chapeaux, casquettes que je crochète habituellement, je viens de terminer, pour moi, un pull au motif feuilles, couleur saumon.

    J'ai utilisé un crochet n°5 et 600 g de fil polyester.

    J'ai suivi un modèle trouvé sur la chaîne You Tube de Lidia crochet.

    Ce point feuilles rend le pull extensible et très agréable à porter.

    Les côtes sont réalisées en point "élastique".

    Pull en motifs feuilles...
    Pull en motifs feuilles...
    Pull en motifs feuilles...
    Pull en motifs feuilles...
    Pull en motifs feuilles...
    Pull en motifs feuilles...
    Pull en motifs feuilles...
    Pull en motifs feuilles...

    17 commentaires