• Je vous ai déjà montré quelques oiseaux photographiés au parc ornithologique du Teich : les cigognes et cigogneauxla bergeronnettes printanièreles grèbes huppés...

    J'ai observé aussi des spatules blanches. 

    De dos, elles ressemblent à des aigrettes mais leur bec en forme de spatule

    Les spatules au Parc du Teich...
    Les spatules au Parc du Teich...
    Les spatules au Parc du Teich...
    Les spatules au Parc du Teich...
    Les spatules au Parc du Teich...
    Les spatules au Parc du Teich...
    Les spatules au Parc du Teich...
    Les spatules au Parc du Teich...

     

    J'en ai repéré une en train de se baigner, s'aspergeant joyeusement, vraiment craquante :

    Les spatules au Parc du Teich...
    Les spatules au Parc du Teich...
    Les spatules au Parc du Teich...
    Les spatules au Parc du Teich...
    Les spatules au Parc du Teich...
    Les spatules au Parc du Teich...
    Les spatules au Parc du Teich...

    Quelques informations (source :http://www.oiseaux.net/oiseaux/spatule.blanche.html)

    Grand oiseau à allure de héron, au plumage blanc et reconnaissable à son bec long, large, curieusement ridé et spatulé à l'extrémité. L'adulte nuptial arbore une huppe teintée d'orange sur la nuque et un collier de même couleur à la base du cou. Son bec est noir avec l'extrémité jaune. Les zones de peau nue de la tête se colorent de jaune ou de rouge. Le jeune oiseau se reconnaît à ses rémiges terminées de noir, visibles surtout en vol, et à son bec couleur chair. Dans l'année qui suit, le bec va s'assombrir et les taches des rémiges s'estomper progressivement, ces dernières devenant toutes blanches à l'âge adulte.

    Son bec spatulé lui permet de filtrer l'eau et de retenir toutes sortes d'invertébrés et de petits vertébrés (petits crustacés, vers, larves d'insectes, petits poissons,...).


    9 commentaires
  • La journée de stage photo au Parc ornithologique du Teich (Gironde) m'a en fait plus appris sur les oiseaux que sur la technique photographique.

    Sans Stephen Rennie, le photographe, je n'aurais pas fait attention à ces sortes de canards. Il nous a expliqué qu'il s'agissait de grèbes huppés, nous a montré le nid et les oeufs :

     

    Les grèbes huppés au parc ornithologique du Teich...
    Les grèbes huppés au parc ornithologique du Teich...

    Ces oiseaux sont de bons nageurs qui plongent et disparaissent pour réapparaître quelques dizaines de mètres plus loin, quelques minutes plus tard, avec un poisson dans le bec. 

    Tout en pêchant ils surveillent le nid et les oeufs...

    Les grèbes huppés au parc ornithologique du Teich...
    Les grèbes huppés au parc ornithologique du Teich...
    Les grèbes huppés au parc ornithologique du Teich...
    Les grèbes huppés au parc ornithologique du Teich...
    Les grèbes huppés au parc ornithologique du Teich...
    Les grèbes huppés au parc ornithologique du Teich...
    Les grèbes huppés au parc ornithologique du Teich...
    Les grèbes huppés au parc ornithologique du Teich...
    Les grèbes huppés au parc ornithologique du Teich...

    Des infos sur les grèbes huppés :

    Le plus grand des grèbes. Facile à reconnaître à sa huppe noirâtre et double, et, au printemps, à la collerette de plumes rousses et noires ornant les côtés de la tête. Cou mince, joues blanches. Patte palmée, mais chaque doigt reste indépendant (palmure lobée). Bec assez long, pointu, droit, rosé et noir

    Le Grèbe huppé est un oiseau des étangs, des cours d'eau lents, des marais, des lacs, des réservoirs artificiels, des gravières inondées, des estuaires et d'autres lieux similaires. Pour nicher, il apprécie particulièrement les plans d'eau ceinturés de roseaux fournis et il a besoin de végétation palustre assez épaisse parmi laquelle il place son nid flottant.

    C'est un oiseau assez peu farouche. Cet excellent nageur et plongeur peut s'enfoncer à 20 m (généralement 4-6 m) pendant 3 minutes au maximum. Il est également capable de parcourir plusieurs dizaines de mètres sous l'eau. 

    Source : http://www.oiseaux.net/oiseaux/grebe.huppe.html


    6 commentaires
  • Lors du stage photo au parc ornithologique du Teich (Gironde), le photographe qui nous encadrait voulait nous montrer "un gorge-bleue" qu'il avait déjà photographié plusieurs fois déjà.

    Nous ne l'avons pas vu.

    J'ai photographié d'autres oiseaux que je vous montrerai : avocettes, mouettes rieuses, échasses, cormorans, grèbes huppés, hérons cendrés, des cigognes et une bergeronnette printanière :

    Une bergeronnette printanière, au Parc du Teich...
    Une bergeronnette printanière, au Parc du Teich...
    Une bergeronnette printanière, au Parc du Teich...

    La bergeronnette printanière d'Europe centrale, Motacilla flava flava (race type), de la famille des passereaux, a le dessus de la tête gris, bien séparé de l'entourage plus sombre des yeux par un sourcil blanc. La femelle, en général, est plus claire avec une gorge blanchâtre, un tête gris-jaune sans  sourcil. Les jeunes sont brun-jaune avec des taches sombres sur la gorge, taches groupées en ligne transversales. 

    Source : http://www.oiseaux.net/oiseaux/bergeronnette.printaniere.html

    Il devait donc s'agir d'UN bergeronnette...


    6 commentaires
  • Lors du stage photo dans la réserve ornithologique du Teich, j'ai photographié, vers la fin du parcours deux cigognes dans leur nid, tout en haut de grands pins :

    Cigognes et cigogneaux au Parc du Teich...

    Dans le nid de droite, il y avait deux cigogneaux :

    Cigognes et cigogneaux au Parc du Teich...
    Cigognes et cigogneaux au Parc du Teich...
    Cigognes et cigogneaux au Parc du Teich...
    Cigognes et cigogneaux au Parc du Teich...

    J'aurais aimé survoler le nid et les voir de plus près...

     

     

    Publié dans la communauté "Douceurs et beautés du Sud-Ouest"


    7 commentaires
  • Le courant d'Huchet est une sorte de canal qui relie le lac de Léon à l'Océan Atlantique. Cette zone est devenue réserve naturelle protégée en 1981, pour la qualité de sa faune et de sa flore.

     

     

    La réserve se découvre en bateau ou à pied.

     

    A partir du mois d'avril, des bateliers proposent différentes balades, à partir de l'embarcadère du Lac de Léon, dont l'une va jusqu'à l'Océan en 4 heures.

    Les bateaux à rames et à fond plat permettent de découvrir au passage le marais, sa faune et sa flore particulières.

     

    A pied, librement ou en visite guidée, il existe différents circuits permettant de découvrir la réserve.

    Jeudi dernier je suis partie dans les Landes avec mon frère. Je voulais faire la balade de 4h à pied pour découvrir l'embouchure du Courant d'Huchet, et photographier des oiseaux.

    Mais...

    Nous avons fait une première étape au bord du Lac de Soustons où je voulais revoirles cyprès chauves que je n'avais pas trouvés en avril 2015.

    Je vous raconterai un autre jour la pointe des Vergnes et ses superbes cyprès. Il y avait aussi de magnifiques platanes, et des dizaines d'écureuils...

    L'étape s'est prolongée car nous apercevions toujours un nouvel écureuil.

    Ensuite nous sommes partis vers Hossegor et Cap-Breton où je voulais déjeuner et admirer l'Estacade..

    Mais...

    Je me suis un peu emmêlée les pinceaux et j'ai garé la voiture très loin. Nous avons contourné un quai, passé un pont, trouvé un restaurant. Il était 13h00.

    Le service était lent et nous ne sommes ressortis que vers 14h30.

    Un petit tour pour admirer le pont en bois, l'Estacade, offert par Napoléon III à la ville de Cap-Breton. Et puis retour à la voiture...

    Nous avons ensuite roulé vers le lac de Léon. C'était tout près à vol d'oiseau mais il y avait une déviation...

    Quand nous sommes arrivés à la Maison de la Réserve il était plus de 16h. C'était trop tard pour une balade de 4h00. J'ai demandé à l'employé de la réserve s'il y avait moyen d'aller voir l'embouchure du courant d'Huchet.

    Il nous a indiqué comment y aller en voiture.

    Nous avons donc été jusqu'à Moliets plage, et nous avons marché le long de la plage Océane jusqu'à l'embouchure.

    Nous avons pris quelques photos et avons décidé de revenir une autre fois pour faire la balade à pied qui doit offrir un plus beau point de vue.

     

     

     

    La réserve naturelle du Courant d'Huchet dans les Landes...
    La réserve naturelle du Courant d'Huchet dans les Landes...
    La réserve naturelle du Courant d'Huchet dans les Landes...
    La réserve naturelle du Courant d'Huchet dans les Landes...
    La réserve naturelle du Courant d'Huchet dans les Landes...
    Vous aimerez peut-être:

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique