• J'ai reçu il y a quelques jours ce message dans ma boitaméls, parti automatiquement dans les "Spams", avec les propositions de médicaments miracles, beaucoup de Viagra (peut-être à cause de l'âge mais c'est raté à cause du sexe) ou de gains d'argent facile, les successions de lettres et chiffres cabalistiques...
    Je vous la livre telle qu'elle :

    Bonjour,

     

    Je soussigné Marry  fille  du feu Christopher Adel  ancien directeur de cabinet de Henry charles de la  République de Cote d’ Ivoire assassine à Abidjan pas les escadron de la mort.

     

    Je vous envoie ce message dans un cadre de partenariat.
    Dans la confiance, l’honnêteté et la franchise que je me confie a
    vous en secret.

     

    Je suis en possession d’une somme importante de 12.000.000 Euro cash
    déposé dans une agence de sécurité privée à Abidjan Cote
    d'ivoire. 

    J’ ai besoin de vous pour m'aider a recupere la malle et le faire
    transfer  pour des investissements plus fiable et une fois la malle a votre destiantion. 

    Je vous rassure qu’il n’y a aucun risque. L’ agence de
    sécurité ignore le contenu du colis. Il a été déclarer comme les biens de famille.

     

    Je vous propose 15% de la totalité de la somme. Et 5% pour toute dépense.

     

    Je voudrais investir cet argent dans tous les affaires que vous me proposerez une fois que vous m'aider à sortir ce colis de cette société de sécurité à Abidjan.

     

    Dans l’attente de votre réponse, 

     Marry

     
    20% de 12 millions d'euros, ça fait 2,4 millions d'euros pour moi! Je vais pouvoir m'arrêter de travailler et écrire, peindre, voyager tout le temps !
    Une pièce était jointe, peut-être la fameuse valise, mais je me suis bien gardée de l'ouvrir...
    L'adresse de l'expéditeur et celle du destinataire étaient la même, pas du tout la mienne !
    Ne me demandez pas l'adresse de Marry et sa valise car j'ai détruit le message...

    (photo internet)

    9 commentaires
  • Les espèces d'écureuil se livrent une guerre sans merci au Royaume Uni, au détriment de l'espèce britannique, rousse, poussée dans ses derniers retranchements par les gris, importés d'Amérique, eux-mêmes sous la menace de mutants noirs.

    Sur les 3,5 millions d'écureuils roux que le Royaume-Uni a compté il n'en reste plus que 150000, confinés en Ecosse et dans le nord du pays.

    L'écureuil gris, à la silhouette plus imposante et au pelage plus touffu que son cousin anglais a été importé d'Amérique du Nord en 1876 pour peupler de grandes propriétés. Depuis 1930, au vu des dégâts qu'il cause, il est interdit d'en relâcher dans la nature, mais de nombreux "évadés" grignotent le territoire des roux qui ont besoin de davantage d'espace par individu et de davantage de maturation pour leurs aliments. Surtout, la variole de l'écureuil amenée par les gris, qui y sont immunisés, fait des ravages chez les roux.

    Des associations se sont créées pour décimer l'écureuil gris (2,5 millions d'individus). Mais cette espèce exotique nuisible est elle-même menacée par l'écureuil noir, espèce mutante (25 000 individus) au pelage plus luisant que ses cousins roux et gris et surnommé "Super écureuil", car un niveau de testostérone plus élevé le rendrait plus agressif que ses congénères et plus attrayant pour les femelles, contribuant à sa rapide expansion.


    Après la guerre contre les pesticides et les frelons asiatiques pour sauver les abeilles, je vais m'investir dans la protection des écureuils roux.

    SAVE OUR SQUIRRELS !


    16 commentaires


  • Je vous propose ce soir d'aller visiter le blog de l'association Info Planète qui propose des sensibilisations sur les thèmes se rapportant aux modifications climatiques, à leurs conséquences potentielles, aux origines et enjeux du développement durable.


    3 commentaires
  • "Le jour où l'abeille disparaîtra, l'homme n'aura plus que quatre années à vivre !" aurait dit Albert Einstein.


    Trés sensible à l'avenir des abeilles dont la survie de l'Homme dépend en partie, j'ai appris , hier en regardant les actualités télévisées, une bonne nouvelle les concernant.
    Une ruche vient d'être installée sur le toit du Grand Palais à Paris car l'abeille des villes produit deux fois plus de miel que l'abeille des champs. Il y a actuellement environ 400 ruches dans la capitale, et le miel produit est particulièrement délicieux car butiné sur des fleurs très variées, l'abeille filtrant efficacement la pollution. Le reportage présentait une dame possédant 4 ruches sur son balcon depuis 25 ans et nous vantant les délices de sa récolte... 

     

    L’abeille est un maillon essentiel de la biodiversité. En plus des précieux produits qu’elle nous offre, pour leurs qualités diététiques et thérapeutiques - la Gelée Royale, la Propolis, le Pollen et le Miel aux mille saveurs, c’est un insecte pollinisateur majeur irremplaçable.
    En effet, la survie ou l’évolution de plus de 80% des espèces végétales dans le monde et la production de 84% des espèces cultivées en Europe dépendent des abeilles ! Soit l’équivalent de plus de 35% des ressources alimentaires mondiales !
    L’abeille est indispensable au fonctionnement des écosystèmes, à la biodiversité florale et faunistique et à l’agriculture. C’est aussi un précieux indicateur biologique..

    Mais aujourd’hui, la pérennité de l’abeille et des autres insectes pollinisateurs est très gravement menacée. L’utilisation de certains pesticides utilisés en agriculture, mal évalués - tels que les insecticides neurotoxiques systémiques, décime chaque année des milliards d’abeilles depuis 1995 ! Très toxiques pour l’environnement, ils sont aussi très fortement suspectés pour la santé humaine.

    L'abeille est également menacée par le frelon asiatique qui gagne du terrain, notamment dans le Sud Ouest. Il s'attaque aux abeilles, contribuant à leur disparition, et ses piqûres sont plus nombreuses et dangereuses que celle de notre frelon européen jaune. Plus petit que le frelon traditionnel, le frelon asiatique (Vespa Veltina) est de couleur sombre : noir avec un peu de couleur orange au bout de l'abdomen.

    Les abeilles des villes, moins décimées par les pesticides et les frelons asiatiques, pourraient elles sauver les abeilles des champs ?


    Pour en savoir plus :

    Un site : http://www.sauvonslesabeilles.com/
    Un livre : "Le jour où l'abeille disparaîtra..." de Jean-Christophe Vié


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique