• N'attendons pas des jours meilleurs pour être heureux...

    Vous connaissez peut-être déjà ce texte, d'un auteur anonyme,

    qui incite à profiter de la vie sans attendre (lu sur le site positivr)...

    Rose peinte à l'aquarelle, offerte à une blogueuse qui avait posté le 3000ème commentaire en 2009

     

    Nous nous convainquons que la vie sera mieux une fois que nous serons mariés, que nous aurons un bébé, puis un autre.

    Puis nous sommes frustrés parce que nos enfants ne sont pas assez vieux. Alors on se dit que tout ira mieux lorsqu’ils seront plus grand.

    Puis nous sommes frustrés parce qu’ils arrivent à l’adolescence et que nous devons traiter avec eux.

    On se dit alors que sous serons certainement heureux lorsqu’ils auront franchi cette étape. Nous nous disons que notre vie sera comblée lorsque notre conjoint se reprendra en main, lorsque nous aurons une plus belle voiture, lorsque nous pourrons prendre des vacances, lorsque nous prendrons notre retraite.

    La vérité c’est qu’il n’existe pas de meilleur moment pour être heureux que maintenant. Sinon, quand ? Votre vie sera toujours remplie de défis. Il est préférable de l’admettre et de décider d’être heureux malgré tout.

    Une citation d’Alfred D. Souza :
    « Pendant très longtemps, il me semblait que ma vie allait commencer – la vraie vie. Mais il y avait toujours des obstacles le long du chemin, une épreuve à traverser, un travail à terminer, du temps à donner, une dette à payer avant que la vraie vie ne commence… Puis j’ai enfin compris que ces obstacles étaient la vie. »

    Cette perspective m’a aidé à voir qu’il n’y a pas de chemin vers le bonheur. Le bonheur est le chemin.

    Alors, appréciez chaque instant. Appréciez-le davantage parce que vous l’avez partagé avec quelqu’un de spécial, assez spécial pour partager votre temps et rappelez-vous que le temps n’attend personne…

    Alors, cessez d’attendre d’avoir fini l’école, de retourner à l’école, de perdre 10 kilos, de prendre 10 kilos, de commencer à travailler, de vous marier, d’être le vendredi soir, d’être le dimanche matin, d’avoir une nouvelle voiture, d’avoir payé l’hypothèque, d’être au printemps, à l’été, à l’automne, à l’hiver, d’être le premier ou le quinze du mois, que votre chanson passe à la radio, de mourir, de renaître, avant de décider qu’il n’y a pas de meilleur temps que maintenant pour être heureux…

    Le bonheur est un voyage, pas une destination.

    Travaillez comme si vous n’aviez pas besoin d’argent.
    Aimez comme si vous n’aviez jamais été blessé(e).
    Et dansez comme si personne ne vous regardait… 

    « Le livre voyageur "Jamais deux sans toi" est revenu chez moi...A découvrir : "Noir Vézère", entre roman préhistorique et polar... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 27 Octobre à 19:59

    Très bien dit, et tellement vrai...

    2
    Samedi 27 Octobre à 20:24

    ..tellement vrai tout cela!

    Le bonheur est fait de toutes petites choses qui réjouissent le coeur..le jour où elles sont absentes, c'est là que l'on s'en aperçoit.

    J'ai failli perdre mon mari dans un accident de voiture, il y a peu de temps. Je peux t'assurer que bien des choses ont changé depuis...

    Gros bisous du soir

    Mireille du sablon

      • Lundi 29 Octobre à 18:45

        Bonsoir Mireille. Je partage tes propos. Après un accident grave n voit les choses différemment. Bonne soirée et bisous

    3
    Samedi 27 Octobre à 21:15
    Magnifique cette aquarelle et un bien joli texte.
    Bisous et bonne soirée
      • Lundi 29 Octobre à 19:46

        Merci Abby. Bonne soirée et bisous

    4
    Dimanche 28 Octobre à 05:10

    profitons du moment présent c'est ma devise 

    5
    Dimanche 28 Octobre à 10:28

    Oui n'attendons pas et j'ajouterais aimons nous de notre vivant ...

    Merci Ecureuil de ce beau texte

    Bon dimanche 

    Bisous

    6
    Dimanche 28 Octobre à 18:24

    Bonsoir Brigitte

    Votre aquarelle est très belle. Pour ce qui est du texte qui ne m'est pas inconnu, je ne sais pas s'il est récent mais son auteur est apparemment un optimiste convaincu, à moins qu'il soit sourd et aveugle. Pour ma part, je suis très inquiet pour notre beau pays où plus rien ne tourne rond. Pas pour moi évidemment en raison de mon âge avancé, mais pour notre jeunesse que je trouve bien passive et qui ne semble pas avoir conscience des risques qu'elle court. A moins de nier l'évidence, je ne vois vraiment pas aujourd'hui le moindre espoir de sortir de cette situation malgré les mensonges que l'on nous dispense à qui mieux mieux.

    Bonne soirée.

     

      • Lundi 29 Octobre à 20:05

        Bonsoir Hugues. Merci pour mon aquarelle. Même si le monde n'est pas parfait il faut trouver de petites choses pour se réjouir et essayer de l'améliorer. Bonne soirée

    7
    Dimanche 28 Octobre à 20:09

    j'aime beaucoup les couleurs de ta rose. 

    Même si l'on souffre, que ce soient de douleurs physiques ou morales, accepter de profiter de jolis instants fait le plus grand bien. Plus on se noie dans son chagrin, plus on a du mal à en sortir.

    Merci pour cet article. Bises

      • Lundi 29 Octobre à 20:21

        Tout à fait, Andrée. Bonne soirée et bisous

    8
    Dimanche 4 Novembre à 18:31

    Très joli billet !

    Biz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :