• Les Indiens planteurs d'arbres : la forêt de Jadav Payeng sur un banc de sable...

    Je vous ai raconté hier l'histoire d'Abdul Kareem, 69 ans, militant écologiste indien, qui, depuis 40 ans, plante des arbres sur un terrain à l'origine sec et aride de l'Etat du Kerala, à la pointe sud de l'Inde.

    Au nord est de l'Inde près de l'île de Majuli,Jadav Payeng, un autre indien plante lui-aussi sa forêt depuis 38 ans, sur un banc de sable de 550 hectares situé au milieu du fleuve Brahmapoutre.

    Tout a commencé pour lui en 1979 après des crues qui avaient rejeté de nombreux serpents sur le banc de sable. Après le retrait des eaux, Payeng alors âgé de 16 ans a trouvé de nombreux reptiles morts sur ce banc de sable.

    Payeng explique : “Les serpents étaient morts de chaleur, il n’y avait pas d’arbres pour les protéger. Je me suis assis et j’ai pleuré sur leurs corps sans vie. C’était un carnage. J’ai alerté le ministère des Forêts et leur ai demandé s’ils pouvaient planter des arbres. Ils m’ont répondu que rien ne pousserait ici et m’ont dit d’essayer de planter des bambous. C’était dur mais je l’ai fait. Il n’y avait personne pour m’aider”.

    Il s'est alors installé sur l'île et a planté des bambous qu'il arrosait matin et soir. Au bout de quelques années il a obtenu un bois de bambou. Il a alors ramassé d'autres arbres et les a plantés. Il a aussi apporté des fourmis rouges de son village qui selon lui " changent les propriétés du sol ". 

    Des fleurs et des animaux sont arrivés peu à peu, des oiseaux migrateurs et des vautours, des tigres et des rhinocéros.

    Jadav Payeng a été surnommé "Forest man".

    En 2008 une centaine d'éléphants sauvages se sont réfugiés sur son île après avoir détruit des villages voisins et la cabane où il vivait.

    Le ministère des Forêts de l'Assam l'a rencontré et a enfin décidé de l'aider.

     

    Source : http://www.courrierinternational.com/article/2012/05/22/inde-l-homme-qui-a-plante-une-foret-de-ses-mains

     

     

    Chapeau bas aussi à Payeng "Forest Man" pour son action depuis près de 40 ans en faveur des arbres et des animaux !

    J'aimerais aussi visiter sa forêt...

    « Les Indiens planteurs d'arbres : la forêt de Kareem...L'argent ne garantit ni le bonheur ni la santé... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Juillet à 20:57

    c'est bien en effet, mais les serpents çà je n'aime pas du tout ! brrrrrrrrr !!!!!!

    mais preuve que si on veux on peux faire de belles choses, 

    MIAOU !!!!

      • Dimanche 30 Juillet à 20:50

        Moi non plus Bernadette, je n'aime pas les serpents mais j'adore les arbres. Bonne soirée et bisous

    2
    Samedi 29 Juillet à 10:17

    Comme quoi avec de la persévérance tout peut arriver... Félicitations à Payeng !

      • Dimanche 30 Juillet à 20:53

        Bonsoir Vagamonde. Bravo à Payeng pour sa persévérance !

    3
    Samedi 29 Juillet à 14:01

    Une magnifique initiative, et un travail de longue haleine! je suis admirative devant le dévouement de ces hommes à la nature! gros bisous et bon we ensoleillé!

      • Dimanche 30 Juillet à 20:53

        Moi aussi, May. Bonne soirée et bisous

    4
    Samedi 29 Juillet à 22:52

    Voilà ce qu'aurait du faire le boucher du loto.

    Sans raison d'être une vie ne tient pas debout.

      • Dimanche 30 Juillet à 20:57

        Bonsoir Sereine. Payeng et Kareem avec leur forêt et Justo avec sa cathédrale : 3 hommes que j'admire beaucoup plus que le boucher millionnaire. Bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :