• J'ai renoncé à la colère...

    Khanel propose pour le mois de novembre de s'exprimer sur les péchés capitaux.

    J'ai choisi de parler de la colère.

     

    Il y a dix ans, fin juillet, P. est passé un mercredi soir et m'a dit que c'était fini entre nous.

    Nous nous étions aimés pendant 4 ans, avec des hauts et des bas. J'étais très amoureuse, surtout au début. Lui, l'était moins.

    Nous ne vivions pas ensemble. Il habitait dans son logement de fonction avec sa fille et moi, dans ma maison avec mes deux fils.

    Nous nous retrouvions le week-end, pendant les vacances et plusieurs soirs par semaine.

    Nous avions une passion commune pour le tennis de table, que nous pratiquions tous les deux en compétition, et une autre pour le Bassin d'Arcachon.

     

    Ses deux fils étaient gardés par son ex-femme. Les 5 enfants (23 et 20 ans pour moi), (21,18 et 15 pour lui) n'avaient pas d'atomes crochus et cherchaient à nous séparer.

    Il est donc passé un mercredi soir, m'a embrassée sur le front et dit que c'était fini entre nous.

     

    J'ai pensé au début que c'était peut-être mieux comme cela.

    15 jours plus tard mon frère et ma soeur l'ont croisé avec une femme dans sa voiture, qu'ils ont revue dans le jardin de sa mère.

    Il m'avait déjà remplacée et avait emmenée sa nouvelle copine chez sa mère  alors qu'il lui avait fallu 6 mois pour annoncer à celle-ci que nous sortions ensemble.

    J'en ai conclu qu'il la connaissait depuis de longs mois et avait prévu mon remplacement depuis longtemps. Je l'ai appelé pour lui demander des explications et il m'a dit que sa vie ne me regardait plus...

    Le temps a passé mais je n'ai jamais compris comment il avait pu me remplacer aussi vite.

     

    10 ans se sont écoulés. Je ne l'ai jamais revu, ni remplacé. J'ai arrêté le tennis de table mais j'ai continué à venir sur le Bassin d'Arcachon et m'y suis même installée.

     

    En septembre, je suis allée au Forum des associations de la ville où je vis et j'ai discuté avec des dirigeants du Club de Ping Pong, que j'avais déjà croisés.

    Je me suis inscrite en "Loisirs" et depuis je m'entraîne 2 fois par semaine, avec des hommes de 50 à 85 ans, tous mordus. Ces 4h de sport me sont devenues indispensables : je transpire beaucoup dans une ambiance détendue et amicale.

     

    Jeudi dernier j'étais en train de jouer lorsque P. est entré dans la salle, surpris de me voir là.

    C'était un risque que je courais, car je savais qu'il vient parfois jouer dans son ancien club pendant les vacances scolaires. Je m'étais dit que s'il venait, je partirais.

    Il a dit bonjour à tout le monde et je l'ai salué aussi. Nous avons même échangé quelques balles, en double.

    Il a vieilli (moi aussi).

    Je ne l'ai pas giflé comme je me l'étais promis.  J'aurais eu du mal car il mesure 25 cm de plus que moi.

    Je n'ai pas fait comme si je ne le connaissais pas, je suis restée naturelle.

    Ma colère avait disparu...

    P. avait l'Humanité et l'Humour mais pas l'Humilité, selon mes critères des "Trois Hum".

    « Participez au Café Thé n° 91 - Souvenirs de votre mentor...Un livre plaisant : "Les gens heureux lisent et boivent du café" d'Agnès Martin -Lugand... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 4 Novembre à 20:52

    après tout ce temps tu as sans doute eu raison, tu ne lui as pas demandé q'il était toujours avé la même femme ??? !!!

    Bonne soirée, ce soir ici c'est ORAGES, son et lumières garanti la pluie en prime !

    Bisous, MIAOU !!!!!

      • Mardi 7 Novembre à 19:37

        Bonsoir Bernadette. Non, je ne lui ai tien demandé. Bisous

    2
    Samedi 4 Novembre à 23:19

    J'ai souris à tes "25cm", cela m'a rappelé avoir pensé et dit aussi : "si je savais faire de la lévitation, je te collerai un coup de boule".

    Demander des explications à un homme est le plus court chemin pour le faire mentir.

      • Mardi 7 Novembre à 19:55

        Pourtant cela aurait été plus simple...

    3
    Samedi 4 Novembre à 23:31

    Bof tu sais même si j'aime tendrement mon cricri , je sais que les hommes sont tous des pourritures dans le fond d'eux mêmes et nos fils deviendrons ce qu'ils sont aujourd'hui il ne faut surtout pas se faire d'illusions , apprenons juste à nos fils et petits fils à respecter une femme et à être polis avec tout le monde , cela ne leur fera pas de mal .

    Gros bisous douce nuit .

    Renée (mamiekéké).

    4
    Dimanche 5 Novembre à 07:50

    ... je peux comprendre ta colère mais l'indifférence peut parfois être une des réponses ( et quelquefois faire autant d'effet) ...c'est ce que j'essaie de faire maintenant....même si ce n'est pas évident!

    Bon dimanche!

    Bises de Mireille du sablon

      • Mardi 7 Novembre à 20:05

        Oui, Mireille, c'est certainement plus efficace. Bisous

    5
    Dimanche 5 Novembre à 12:07

    Bonjour Ecureuil

    Merci de ce partage pour évoquer la colère des 7péchés capitaux

    Il existe des saintes colères et les exprimer même en solitude permet d'évaquer.

    Beau dimanche

    Bisous

      • Mardi 7 Novembre à 20:13

        Merci Jacqueline et bonne soirée. Bisous

    6
    Dimanche 5 Novembre à 16:17

    Salut,

    La vie est comme ça mais il fauit toujours aller de l'avant.

    Bonne semaine

    bonne semaine

    7
    Dimanche 5 Novembre à 16:29

    La colère est légitime, elle permet d'évacuer un trop plein d'émotions, de contrariétés et de douleurs mais elle ne guérit pas. Merci d'avoir partagé avec nous ce moment de ta vie, bisous

      • Mardi 7 Novembre à 20:20

        Tu as tout à fait raison, May ! Bisous

    8
    Dimanche 5 Novembre à 17:12
    Dani et ses Chats

    Et tu as très bien fait, car la colère ne sert à rien dans cette situation.

    Bravo, tu es forte ! Bisous

      • Mardi 7 Novembre à 20:30

        Merci Dani. Bonne soirée et bisous

    9
    Dimanche 5 Novembre à 18:56

    On peut pardonner (pas sûr)beurk, mais on oublie jamais.

    Bonne semaine

      • Mardi 7 Novembre à 20:40

        Bonsoir Josse. Non ne ne pardonnerai pas sa goujaterie. Bisous

    10
    Lundi 6 Novembre à 03:00
    Bonsoir
    Comme je comprends ce que tu as pu ressentir.
    La colère ? On dit qu’elle est mauvaise conseillère ! Pourtant des fois ! ...
    Mais pour la « suite « de ton histoire tu as bien fait. Du temps avait passé et l’ignorance était sans doute le mieux !
    Par contre je crois que je n’aurais personnellement pas pu échanger qq balles avec lui.
    Merci de ce partage ; il est de ceux qui font réfléchir sur ce que ns ferions ou aurions fait en telle circonstance.
    Bon lundi.
    Bisou.
    Caresses à tes minous.
    Nicole75
      • Mardi 7 Novembre à 21:02

        Merci Nicole pour ton soutien et bisous

    11
    Lundi 6 Novembre à 10:07

    On dit que le temps adoucit tout.... 

      • Mardi 7 Novembre à 21:04

        Oui, c'est sans doute vrai. Bonne soirée, Vagamonde !

    12
    Lundi 6 Novembre à 18:12

    Bonsoir Brigitte

    Je connaissais votre histoire, sauf la fin. J'admire votre grandeur d'âme, sans doute parce que depuis toujours, je suis incapable de "digérer" une vacherie que l'on m'a faite. On entend souvent dire qu'il faut savoir oublier, mais comment faire à moins d'avoir perdu la mémoire ? Et puis c'est un peu facile de toujours laisser le beau rôle aux crapules.

    Je vous souhaite une bonne soirée.

      • Mardi 7 Novembre à 21:05

        Bonsoir Hugues. C'est un goujat, pas une crapule, et maintenant je l'ai bien compris. Bonne soirée

    13
    Lundi 6 Novembre à 20:16

    finalement la colère était passée ; et tu réussis à vivre sans lui, et bien, alors tant mieux. Bises 

      • Mardi 7 Novembre à 21:07

        Oh oui, Andrée, je suis mieux sans lui. Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :