• J'ai découvert "Rool'in" dans des magazines.

    Cette roue électrique permet de transformer son vélo en vélo électrique, "simplement" en enlenvant la roue avant et la remplaçant par la "rool'in".

    Le vélo électrique est cher ( 1 000 euros au minimum pour un vélo de bonne qualité). Ce système de roue électrique permet de conserver son vélo actuel, et de le rendre électrique quand on le veut, par exemple pour une grande balade.

    La roue existe en différents diamètres : 20', 26', 28'. Elle peut être utilisée sur plusieurs vélos, ayant le même diamètre et peut donc être prêtée.

    L'assistance électrique offre plusieurs niveaux d'assistance, et l'autonomie varie entre 35 et 65 km.

    La roue se recharge sur secteur électrique.

     

    Quelques bémols quand même  :

    - la roue électrique la moins chère vaut 499 € (et la plus chère 790 €).

    - ce n'est sans doute pas aussi simple que ça de changer la roue et installer le capteur

    - la roue avec la batterie alourdit le vélo à l'avant (d'environ 10 kgs).

     

    Informations supplémentaires :

    Le kit de vélo électrique consiste en un moteur électrique, une batterie en Lithium-ion, un capteur et une console de commandes fixée sur le guidon. Trois niveaux d’assistance sont proposés : éco, moyen et sport. Le mode « éco » optimise la force donnée à hauteur de 50 %, contre 100 et 200% pour les modes « moyen » et « sport » respectivement. Le capteur transmet les informations choisies au moteur. L’assistance est plafonnée à 25 km/h, afin de se conformer à la législation européenne. En échappant au cadre réglementaire régissant les cyclomoteurs, le VAE (Vélo à Assistance Électrique) n’a ainsi pas besoin d’être immatriculé et assuré.

     

    La batterie est rechargée sur une prise secteur, pour un chargement total cela prendra enter trois et quatre heures. Son autonomie varie entre 35 et 65 km. selon le mode d’assistance sélectionné, le poids de la personne et l’environnement rencontré. Rool’in propose trois modèles de roues, variables par leur diamètre (20, 26 et 28 pouces). La puissance du moteur est de 250 W, en conformité avec la réglementation européenne.

     

    Source et photo prises sur le site : http://www.rool-in.com

    Une roue pour transformer son vélo en vélo électrique...

    En septembre 2014 je vous avais raconté mon essai de vélo à assistance électrique.


    12 commentaires
  • Philippe Coat, chirurgien dentiste à Bordeaux a inventé le "machouyou" pour que les enfants de 2 à 6 ans arrêtent de sucer leur pouce ou la sucette.

     

    Il explique : "A 2 ans les 20 dents de lait sont sorties. L'enfant passe à une alimentation dure, la mastication. mais il doit aussi cesser de sucer le pouce ou la tétine, de préférence avant 6 ans et la sortie des dents définitives".

     

    L'enfant doit passer de la déglutition primaire à la déglutition secondaire.

     

    Le dentiste continue : "2000 fois par jour on avale notre salive. C'est la déglutition. Elle est primordiale : c'est le seul moment de la journée où les dents se touchent et se remettent en place. Or si l'enfant tête encore, la langue s'interpose entre les dents du haut et du bas quand il déglutit : les dents sont alors poussées en avant et, souvent, la mâchoire, elle, part en arrière".


    Ce mauvais positionnement de la langue dans la bouche peut avoir d'autres conséquences, en plus des problèmes dentaires qui nécessiteront des soins d'orthodontie : incidences sur la respiration : problèmes d'ORL, de sommeil, troubles digestifs et même parfois déséquilibre postural.

    Philippe Coat a eu l'idée de créer un masticateur première dentition, qui permet à l'enfant de repositionner sa langue et l'aide à passer de la succion à la mastication et de la respiration buccale àla respiration nasale.

    Avec un prothésiste dentaire marseillais il a créé le machouyou, en silicone alimentaire, semblable à une tête de lapin orange.

     

     

    Miss Brossette est une petite brosse à dent en silicone qui se met sur le doigt et est bien utile à partir de 2 mois. Elle pourra aussi servir pour les adultes qui ont des gingivites.

    Dès les premières poussées dentaires, elle sert à masser la gencive de bébé, puis pour le nettoyage des dents de lait. Elle servira ensuite à l’apprentissage du brossage.

     

    Je tiens à saluer ces innovations Françaises et fabriquées en France. Le machouyou vaut 15 et la brossette 5 €.  Ils sont commercialisés sur le site du machouyou et dans de plus en plus de pharmacies.

    J'en, parlerai à mes enfants pour Alice et Alban.

     

    Source : article d'Aude Ferbos pour le journal Sud-Ouest

    Pour en savoir plus sur le machouyou et Miss Brossette

     

    Machouyou et miss Brossette pris sur le site du Machouyou

    Machouyou et miss Brossette pris sur le site du Machouyou


    4 commentaires
  • Edith, une collègue et amie avec qui je déjeune souvent m'a parlé de cette bonne nouvelle, susceptible de m'intéresser et m'a même fourni le lien vers l'article.

    J'adore quand les bonnes nouvelles me sont directement apportées.

     

    La ville de Grenoble teste pendant un an des distributeurs d'histoires courtes.

    8 bornes ont été mises en place. Elles n'ont pas d'écran mais simplement des boutons. Il suffit de choisir selon son envie une histoire d'1, 3 ou 5 minutes et une petite histoire s'imprime, pour rendre les files d'attente plus agréables.

    C'est une start-up locale, Short Edition qui a eu cette idée.


    Pour alimenter les bornes en histoires, une base internet a été constituée, un site communautaire pour auteurs en recherche de publication. Chaque jour, Short Editions reçoit une centaine de textes, de 6.000 à 20.000 signes maximum, des nouvelles et même des bandes dessinées.

    Selon l'article, la source est presque intarissable. 6 % des Français écriraient régulièrement.

     

    Ma source : France 3 Alpes

    Source : France 3 Alpes

    Source : France 3 Alpes

    Cette initiative me plait beaucoup et si quelqu'un parmi vous habite Grenoble, je serais ravie  de lire une de ses histoires et d'avoir votre ressenti sur cette borne...

    Vous aimerez peut-être:

    8 commentaires
  • J'ai appris cette nouvelle aux informations nationales et j'ai lu également des articles dans la presse régionale.

    Un petit garçon de 6 ans prénommé "Maxence" vient d'être équipé d'une prothèse de main imprimée en 3D. Cette "main" dont Maxence a choisi lui même les couleurs ne nécessite aucun recours à la chirurgie : elle s'attache avec du velcro et s'utilise comme un gant. Son coût de fabrication est inférieur à 50 €, ce qui permettra à l'enfant d'en changer plusieurs fois au cours de sa croissance.

    Si elle se casse, il suffira à sa famille d'en faire imprimer une nouvelle sur une imprimante 3D.

    Maxence est né, comme une centaine d'enfants chaque année en France,avec une malformation d'un de ses membres. Pour lui il s'agit d'une absence de formation de la main droite lors du développement embryonnaire.

    Depuis sa naissance Maxence a trouvé tout seul des solutions pour vivre sans main droite.

    Avec sa nouvelle "main" qu'il a baptisée "Super Max", il a tout de suite lancé une balle, roulé en vélo, fait de la balançoire.

    Cette prothèse n'a aucun agrément médical. Le père de Maxence déclare, philosophe : "On verra à l'usage. S'il la garde, c'est qu'il voit un intérêt;et s'il trouvr que ça le gêne plus qu'autre chose, il la posera. C'est samain,c'est lui qui décidera".

    C'est une fondation Américaine, e-NABLE, qui a lancé un réseau mettant en relation des personnes disposant d'imprimantes 3d avec des familles ayant des enfants à qui il manque des doigts ou une main. 1 500 prothèses ont déjà été fournies par ce réseau philanthropique.

     

    Source : journal Sud-Ouest

    Une "main" imprimée en 3 D...

    Ce jeune garçon a un superbe sourire et j'espère que "Super Max" lui apportera de nouvelles possibilités et lui permettra de belles découvertes...


    7 commentaires
  • J'ai découvert cette information dans la rubrique "Insolite" du journal Sud-Ouest.

    Elon Musk, fondateur des sociétés SpaceX, Tesla Motors et SolarCity a conçu Hyperloop qui pourrait permettre d'effectuer dès 2018 un Paris-Marseille en 35 minutes.

    Composé d'un tube dans lequel se déplacent une quarantaine de capsules de 28 places chacune, Hyperloop devrait voyager à la vitesse de 1 220 km/h.

    A l'essai entre San-Francisco et Los Angeles (distance Paris-Marseille), ce train a déjà prouvé qu'il pouvait parcourir 551 km en moins d'une demi heure.

    Hyperloop est un mode de transport très propre qui fonctionne à l'énergie solaire.

     

    Je ne suis pas si pressée que ça et n'ai aucune envie de tester cette capsule ultrarapide. Le nom me fait penser aux fêtes foraines et aux attractions pour les amateurs de sensations fortes, qui aiment faire des loopings et se retrouver la tête en bas. Et vous,seriez-vous tenté(e) ?


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique