• - Darlingue, avez vous eu des nouvelles de nos cousins de Mykonos ?
    - Oui, Mailledir. Ils s'amusent comme des petits fous..
    -
    J'aimerais tellement y aller un jour...
    - Ils vivent comme des princes, en liberté ! Ils n'ont qu'à poser pour les touristes. Les petites filles les caressent et les Grecs les nourrissent et les vénèrent...


    - Ne suis je pourtant pas belle, moi aussi, Darlingue ?
    - Mais si Mailledir. Tu as l'oeil bleu et le plumage gris. Tu es merveilleusement belle, mais voilà nos cousins , Petrtos et Petra, sont roses et ce sont les mascottes de Mykonos... Ici les enfants passent mais préfèrent aller voir le tigre, le lion ou les girafes. Ils nous lancent les pop-corn qui leur ont été vendus à l'entrée...
    -
    Pourquoi ne pas leur dire que nous n'aimons pas les pop corn ?
    - Laisse tomber, Mailledir...

    - Darlingue, je suis bien triste...
    -
    Souris, ma belle. Nous sommes nourris-logés, et nous sommes ensemble !
    -
    Heureusement que tu es là, Darlingue !

    Photos prises au zoo de Pessac. Si vous voulez des nouvelles des pélicans de Mykonos ...

    11 commentaires

  • D’entre les pattes d’un bon chat
    Un jour, détala un gros rat.
    Le chat aurait pu l’occire,
    De ses griffes lui nuire,
    Mais bon prince, il le laissa s’échapper.
    A quelques temps de là, le chat fut piqué
    Par une guêpe avec qui il voulait jouer,
     Sa langue se mit à enfler, il allait s’étouffer.
    Le rat passant par là, son soutien lui apporta :
    De la langue le dard enleva,
    Et celle-ci dégonfla. A nouveau le chat respira,
    Grâce à son nouvel ami, le gros rat .

    Toute vie vaut la peine d’être préservée,
    Le bien fait ne se perd jamais.


    Brigitte CS - 8 juillet 2009 -
    N'oubliez pas de participer au jeu de l'été sur les Fables de La Fontaine
    Une autre fablounette : l'écureuil roux et l'écureuil gris...
    Je tiens à préciser que ma fablounette part d'un danger réel pour les chats : ils aiment jouer avec les guêpes et si celles-ci les piquent à la langue ils peuvent s'étouffer...


    17 commentaires

  • Autrefois l’écureuil roux était le maître dans la forêt,

    Funambule et coquet, d’arbre en arbre il allait,

    Chênes et noyers étaient ses arbres préférés

    De pins en pins partout il se promenait,

    Grimpait et virevoltait, grignotait

    Glands et noisettes autant qu’il en voulait.

    Ses provisions faites, il hivernait.

     

    Et puis l’écureuil gris est arrivé,

    Importé d’Amérique il est venu peupler

    Grande-Bretagne et Italie. Il a proliféré.

    Plus fort et plus véloce, à la dure habitué,

    Obligé de se battre pour résister,

    Triste comme son pelage pas très lustré,

    Il gagne du terrain sur son cousin,

    Se comporte en bandit de grand chemin,

    Profite de l’hiver pour le dépouiller,

    Faisant main basse sur les provisions

    Si soigneusement accumulées…

    Toutes les noisettes il a volées,

    Laissant dépérir l’écureuil roux sans pitié.

     

    Mais un troisième écureuil est arrivé,

    Une espèce mutante : écureuil noir,

    Fort, lourd, semeur de désespoir.

    La forêt il a dévastée,

    Des provisions il s’est emparé,

    De l’écureuil gris il n’a fait qu’une bouchée.

     

    Ensemble écureuils roux et gris auraient pu résister,

    Mais l’écureuil gris, son cousin a préféré décimer.

    A son tour il sera dévoré.

    De cette fable nous pouvons apprendre

    Que tel est pris qui croyait prendre…


    Brigitte le 06/07/09 - Inspiré de Jean de La Fontaine
    Sur le sujet vous pouvez lire mon article "S.O.S. pour les écureuils roux".
    Les photos d'écureuils gris ont été prises à Londres par mon fils Aurélien. L'écureuil roux à l'oreille cassée appartient à mon amie Elisabeth,
    à qui je dédie cette fable
     pour son soutien inébranlable.


    P.S. L'écureuil gris est quand même bien mignon (au moins sur la photo) et je regrette un peu de l'avoir fait dévorer


    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique