• Pour vous, mes amis, je voudrais tricoter
    L’étole du bonheur, toute en légèreté.
    Sur vos épaules, vous la poseriez,
    Et dans vos yeux des étoiles brilleraient,
    Si besoin votre santé s’améliorerait…
    Mais surtout votre âme en serait caressée…

    Pour vous, mes amis, je voudrais broder
    Le bonheur à petits points comptés,
    De jolis mots pour vous émerveiller,
    De belles images pour, au loin, vous emmener,
    De douces histoires pour vous faire rêver…
    Mais surtout votre âme caresser…

    Pour vous, mes amis, je voudrais dessiner
    Les méandres de ce réseau d’amitié
    De tesselles de bonheur votre vue étonner,
    D’effluves d’îles lointaines vous parfumer,
    D’exquises douceurs votre palais enchanter…
    Mais surtout votre âme caresser…

    Avec vous, mes amis, je voudrais assembler
    Les petits morceaux de bonheur partout disséminés,
    Et ensemble constituer,
    Un beau réseau d’échanges et d’amitié…


    Ecureuil bleu, le 19 mai 2009

     

     

    J'ai écrit ce poème l'an dernier et l'offre aujourd'hui  à ceux qui ne l'ont pas lu alors...

     

    Ecoli-res.jpg(Mosaïque - Ecolières au Vietnam - Pour en voir d'autres : "Vietnam et mosaïques" )


    38 commentaires
  • Cousin-1.jpg

     

    Ah, chère maman, où êtes vous ?

    J'ai faim et besoin de vous !

    Ces touristes me sourient

    Mais pas un ne me nourrit !

    Apportez moi des vers et de l'eau !

    Ici il n'y a que du guano !

    Maman, venez vite !

    J'ai peur, je suis si petite...

    Les sternes volètent

    Au dessus de ma tête !

    Vont-ils m'attaquer,

    Peut-être me dévorer ?

    Revenez vite, mamounette,

    Je suis si jeunette...

     

     

    Ecureuil bleu, le 11 mai 2010, sur une photo d'oisillon, photographié sur l'île Cousin, aux Seychelles (voir "Les cousins" et "Le petit prince est triste") 

     


    33 commentaires
  • Mon aminaute Isdaël a déposé ce joli poème en commentaire sur mes photos de cygne.


    Par ton élégance tu nous séduis toujours
    Par ta grâce tu nous envoûtes
    Tes petits sont des " cygneaux " d'amour
    Que tu parsèmes joyeusement sur ta route
    Ta robe soyeuse à l'éclatante blancheur
    Est une note de pureté voguant sur les flots
    Nos yeux sont charmés par ta suprême candeur
    Qui, gracile et majestueuse, domine les eaux...

    cygnes6


    cygnes7

    cygnes8

    cygnes9
    Celui-ci se régale avec des algues ramassées au fond de l'eau...

    25 commentaires

  • BPE3.jpg
    Sur le blog d'Alain Gautron, "
    La plume Bleue", j'ai découvert ce joli poème sur Jeannot l'écureuil :

    Un jour, Jeannot l'écureuil,

    Par une fenêtre ouverte,
    Vint à jeter un coup d'oeil
    Qui faillit être sa perte.

    L'écran d'un téléviseur
    Diffusait quelque réclame,
    Quand soudain, Jeannot, de peur,
    Sentit chavirer son âme.

    "Surtout, pour votre santé,
    Disait une voix suave,
    Evitez de grignoter,
    Car grignoter, c'est très grave !"

    Que va-t-il donc m'arriver,
    Moi qui sans arrêt grignote ?
    Ainsi vais-je trépasser ?
    Se dit Jeannot qui sanglote.

    De cet instant, il jeûna
    Au point que ses camarades,
    Le voyant tombé bien bas,
    Crurent qu'il était malade.

    On fit venir un vieux sage :
    "Cher Jeannot, pour ta santé,
    Fermement je t'y engage,
    Fuis donc la publicité !

    Ce sont paroles humaines
    Qui ne te concernent pas.
    Sois ton propre capitaine,
    Tout ira bien, tu verras !"

    Depuis avec sa Charlotte*,
    De l'aube jusqu'au couchant,
    Jeannot l'écureuil grignote,
    Et tous deux sont bien contents !

    AG

    *Charlotte, la copine de Jeannot, une charmante "écureuillette".
    Indispensable ... pour rimer avec grignote !

    N'hésitez pas à aller visiter ce très joli blog en cliquant ICI.

    25 commentaires

  • (cadeau de mon aminaute Alice du blog "Au fil des jours" - écucodile)


    L’écureuil bleu et la fablounette

     

    L’écureuil bleu reçoit un mail

    Lui demandant de bien vouloir prêter

    Sa fablounette la plus belle…
    - La plus belle pour aller danser ?
    - Non, la plus belle pour accompagner

    Un film pour enfants intitulé :

    « L’écureuil qui voyait tout en vert ».

     

    L’écureuil bleu ne se sent plus de joie,

    Ouvre ses mains et laisse tomber sa proie…

     - Sa proie ?

    - Non, sa fablounette !

    - Il enfle de la tête !

    Il s’imagine déjà au firmament,

    Récompensé pour son talent,

    Donnant sa démission pour ne se consacrer

    Qu’à la tenue de son blog préféré…

    C’est la grenouille qui se met à enfler,

    Aussi grosse qu’un bœuf, prête à éclater…

    Ses enfants rient de le voir si gai ,

    Imaginent une soudaine célébrité,

    Un pourcentage sur les entrées

    De ce film aussi couru qu’un Disney !

     

    Mais en échange de sa fablounette

    On ne lui propose que des clopinettes :

    Son nom en petites lettres sur un dossier,

    L’adresse de son blog, la mention « ne pas copier »…

     

    Veau, vache, cochons : tous envolés

    C’est Perrette et le pot au lait,

    Pas le moment de démissionner…

    L’écureuil bleu peut bloguer mais doit travailler !

    Sa fablounette, « l’écureuil roux et l’écureuil gris »,

    Sera distribuée et lue à des tout petits.

    A une fable de Maître Jean elle a été préférée :

    « Le chat, le lapin et la belette… »

    Plus écologique et au film sur l’écureuil plus adaptée,

    Si, si, ne faites pas cette tête !

     

    Moralité : 
    Son cercle de lecteurs agrandir
    A lui seul est un vrai plaisir !
    Et à Maître Jean être préférée
    Est flatteur et inespéré !

    Le film "L'écureuil qui voyait la vie en vert" sortira dans 15 salles en France le 2 décembre et ma fablounette : "L'écureuil roux et l'écureuil gris" sera présente à titre gracieux dans le dossier de presse (2000 exemplaires) remis aux exploitants de salles et associations partenaires.
     


    45 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique