• EB - "Plutôt la fin du monde qu'une écorchure à mon doigt" de Paula Jacques...

    J'ai emprunté ce livre à la médiathèque, attirée par son titre.

     

    Informations pratiques :  Paru en janvier  2019 aux éditions "Stock". 264 pages. 19,50 €

     

    La 4ème de couverture :

    Louison Desmarais, une jeune femme sensuelle, dotée d’un fort appétit de vie, se rend à Marseille afin d’embarquer pour Alger où l’attend son fiancé du moment ; mais nous sommes en juin 1940 et aucun bateau ne peut quitter la ville assaillie de réfugiés fuyant le nazisme. Désemparée, Louison fait la rencontre providentielle de Tonton, le parrain de la mafia corse. Sous sa protection, elle trouve à se loger et à jouir des avantages du marché noir…
    C’est la guerre ! Et alors ? Les grandes causes, les grands sentiments sont pour elle autant de mots creux. Or Tonton, patriote et résistant de la première heure, va lui présenter un jeune Juif exalté d’idéalisme.
    La voici prise de passion pour ce garçon fait de l’étoffe des héros. La voici mère, contre son gré, d’une petite fille, bravant la guerre et déjouant toutes les épreuves du sort. La voici enfin poursuivant sa quête du bonheur, triompher là où tant d’autres ont péri.

     

    Mon ressenti :

    Mathilde, la narratrice, nous raconte la vie de Louison, sa mère, à deux époques différentes : de 1940 à 1944, et de nos jours.

    En 1940, Louison a quitté sa famille et Le Havre, pour tenter de rejoindre son amoureux en Afrique du Nord. Elle va s'établir à Marseille, aidée par Tonton, parrain de la mafia et résistant. Tonton va lui présenter David, un jeune juif exalté dont elle va tomber amoureuse.

    Louison a un formidable appétit de vivre, de la sensualité à revendre, et ni morale, ni principe. Elle va accoucher de Mathilde, mais confiera sa garde aux parents de David, puis à sa soeur Margot.

    Alors que la guerre fait rage et que Marseille est occupée par les nazis, Louison va se sortir de toutes les embûches, même à des arrestations et survivre plutôt bien grâce à sa débrouillardise et son culot.

     

    J'ai apprécié de découvrir Marseille sous l'occupation et admiré Mathilde et Margot qui entourent Louison, pourtant égocentrique et assez odieuse.

    « EB - Des crocus jaunes au pied de la lavande adoptée...EB - Rien ne se perd dans le citron : petits gâteaux au citron... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Mars à 19:51

    ... j'en retiens le titre, c'est le genre de roman que j'apprécie. Les guerres changent bien des vies...

    Bises du soir

    Mireille du sablon

    2
    Jeudi 12 Mars à 20:09
    Rien qu'avec le moment où ça se passe, pas pour moi.
    Merci pour ton avis.
    Bisous et bonne soirée
    3
    Jeudi 12 Mars à 21:19

    j'aime bien cette auteure et je regarderai ceux disponibles à la médiathèque. 

    Bises

    4
    Jeudi 12 Mars à 21:27

    Coucou moi ce titre ne m'aurait pas attiré ! Mais le résumé du livre et ton ressenti ont attiré mon attention .

    Bisous bonne soirée !

    5
    Vendredi 13 Mars à 00:11

    bonjour

    je viens de finir "Olga", je pense que ce livre te plairait, dans le même style

    bisous

      • Samedi 14 Mars à 19:26

        Merci pour l'info  Francette. Bonne soirée et bisous

    6
    Vendredi 13 Mars à 06:51

    Bonjour Brigitte 

    Une drôle d'aventure que voilà , sacré nana ! 

    Bonne journée, a bientôt 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :