• EB - Le lambeau, livre-témoignage d'une des victimes de l'attentat du 7 janvier 2015 à Charlie-Hebdo...

    J'ai emprunté ce livre dont j'avais beaucoup entendu parler à la médiathèque.

     

     

    Informations pratiques :

     

    Roman de Philippe Lançon, paru aux Editions "Gallimard", en août 2018. 510 pages. 21 €

    Prix Femina 2018 et Prix du Roman-News 2018.

     

    La 4ème de couverture :

    Lambeau, subst. masc.

    1. Morceau d'étoffe, de papier, de matière souple, déchiré ou arraché, détaché du tout ou y attenant en partie.

    2. Par analogie : morceau de chair ou de peau arrachée volontairement ou accidentellement. Lambeau sanglant ; lambeaux de chair et de sang. Juan, désespéré, le mordit à la joue, déchira un lambeau de chair qui découvrait sa mâchoire (Borel, Champavert, 1833, p. 55).

    3. Chirurgie : segment de parties molles conservées lors de l'amputation d'un membre pour recouvrir les parties osseuses et obtenir une cicatrice souple. Il ne restait plus après l'amputation qu'à rabattre le lambeau de chair sur la plaie, ainsi qu'une épaulette à plat (Zola, Débâcle, 1892, p. 338). (Définitions extraites du Trésor de la Langue Française).

    Philippe Lançon est journaliste à Libération et Charlie Hebdo, et écrivain.

     

     

    Mon ressenti :

     

    Philippe, le narrateur, 52 ans, était journaliste à Charlie Hebdo et à Libération.

    Il nous raconte la journée du 7 janvier 2015 qui a fait basculer sa vie. Il participait à la conférence de rédaction de Charlie Hebdo et a été blessé par balles lors de l'attentat terroriste qui a décimé ses collègues : Wolinski, Cabu, Charb, Honoré,Tignous et 6 autres personnes.

     

    Philippe est un survivant, un miraculé, dont la mâchoire a été fracassée, et qui va être transporté d'hôpital en hôpital , de bloc en bloc pour se reconstruire.

    Il nous fait partager ses émotions avant, pendant et après l'attentat, ses émotions, ses douleurs, ses doutes, ses cauchemars.

    En un an il va subir 17 opérations de reconstitution faciale et se familiariser avec le milieu médical : chirurgiens, infirmiers, brancardiers, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychologues, et se reconstruire peu à peu.

     

    L'écriture lui permet d'exorciser sa peur, sa souffrance. Il n'y a pas de haine ou de désir de vengeance dans ses propos, toujours très mesurés.

    J'ai aimé ses références littéraires, ses livres doudous, qu'il lit et relit,  les récits de ses voyages, son courage et sa lucidité.

    Ce livre, magnifiquement écrit, aurait mérité le Prix Goncourt 2018.

    « EB - L'azalée du jardin...EB - Un nouveau châle au crochet : châle plume de paon... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 21 Mai 2019 à 19:45

    ..j'en ai entendu parler et je peux comprendre que tu ais apprécié ce livre. Je le mets sur ma liste d'attente, presque en haut...

    Bises du soir

    Mireille du sablon

    2
    Mardi 21 Mai 2019 à 20:06
    Lecture pas facile, mais nous avons besoin de ces témoignages.
    Bisous et bonne soirée
    3
    Françoise
    Mardi 21 Mai 2019 à 21:49

    Bonsoir et merci je viens de le rentrer sur ma liste a lire et il va passer devant les autres ,il doit être poignant mais on doit le lire ,bonne soirée 

      • Jeudi 23 Mai 2019 à 19:40

        Bonsoir Françoise. Avez vous reçu mon colis, posté mardi ? Bonne soirée

    4
    Mercredi 22 Mai 2019 à 20:11

    merci pour cette lecture, cela me tente

    5
    Mercredi 22 Mai 2019 à 22:10
    Durgalola
    Je vais réserver ce livre. Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :