• EB - L'Aérium d'Arès : son histoire...

    Il y a longtemps que je ne vous ai pas parlé de belles personnes. Sophie Wallerstein, en fut une qui consacra sa vie au service des autres et créa l'Aérium d'Arès. 

     

    Léopold JAVAL (né à Mulhouse le 01.12.1804), banquier et agronome d’inspiration saint-simonienne, acquiert par adjudication en 1847 une vaste propriété de 690 hectares à Andernos. Il l’agrandit, d’Audenge Au Porge, jusqu’à 3000 hectares en 1860. Il l’assainit, y plante des pins, en exploite la gemme et fait forer des puits pour l’alimentation en eau potable des communes sur lesquelles se trouvent ses terres. Ses travaux de mise en exploitation de ces landes incultes lui valent la rosette d’officier de la Légion d’Honneur en 1862.

    Après la chute du second empire, il vient prendre sa retraite dans son château d’Arès (aujourd’hui maison de retraite de la mutuelle des enseignants) set développe les réservoirs à poissons. Il y décède en 1872. Sa veuve poursuit son œuvre. Ils avaient eu 6 enfants dont Sophie (1853-1947) qui épouse en 1878 Paul WALLERSTEIN.

    Sophie décide son mari à créer à Arès une maison de santé pour soigner les déshérités. Elle sera inaugurée le 21 novembre 1894 et tenue par les religieuses de La Sainte Agonie. Le 1er septembre 1914 il devient Hôpital (militaire) géré par la Croix Rouge, jusqu’en 1919.

    Sophie ne put avoir d’enfant, elle décida de créer une fondation reconnue d’utilité publique en 1904. Mission : soigner les enfants défavorisés. Son action philanthropique guidera toute sa vie.

    En 1913, Sophie WALLERSTEIN (devenue veuve en 1903) continue son œuvre de bienfaisance et créé un "aérium" (maison pour les enfants malades de la tuberculose, de condition modeste), 2 000 m² de locaux dans  un parc de 5 ha, en front de mer, sous les pins. au bord du Bassin d'Arcachon.

    enfants.jpg

    En 1942, se sentant menacée en tant que juive, elle confie tous ses biens à la Croix Rouge Française et s’installe modestement dans une cabane du port d’Arès, protégée et aidée par la population locale. Elle a 89 ans ! Elle peut enfin en sortir fin août 1944. Elle est décédée le 31 décembre 1947, à l’âge de 94 ans, après une longue vie consacrée au service des autres, digne héritière de son père Léopold JAVAL dont les descendants gèrent encore aujourd’hui cet héritage humanitaire. Une belle oeuvre de bienfaisance en somme. 

    Auteur : Xavier Hessel et René MAGNON.

    L'Aérium d'Arès a fonctionné de 1913 à 1970.

    Ils étaient entre 150 et 200 enfants entre 3 ans et 17 ans à investir les lieux.

    Source : journal SUD-OUEST - Auteur : Isabelle Castéra le 15/08/2013

     

    Depuis 1970 ces 2000 m² de bâtiments, disséminés dans un parc de 5ha sous les pins, en bord de Bassin d'Arcachon n'accueillent plus personne

    Ils suscitent bien sûr des convoitises, notamment de la part de promoteurs immobiliers mais la Fondation Wallerstein et la Croix Rouge veillent à faire respecter la vocation humanitaire de ce lieu, voulue par "Tante Sophie", comme certains la surnommaient.

    Différents projets pour redonner vie à ce lieu abandonné ont capoté :

    - colonie de vacances qui a dû déménager, les bâtiments n'étant plus aux normes

    - projet du chanteur Jean-Luc Lahaye  d’y installer des enfants défavorisés de la fondation qu’il avait montée.

    - projet du père François du Plessis prêtre-ouvrier de rénover le bâtiment, afin d’y accueillir des enfants pauvres et des familles.

    - projet en 1988, du président des Girondins de Bordeaux Claude Bez d'y créer un site d’entraînement. 

    Depuis 2006, Pilar de la Béraudière, arrière-arrière petite-nièce de Sophie Wallerstein, préside la fondation, qui entre-temps a ouvert une clinique (centre médico-chirurgical) sur une parcelle de l’Aérium.

     

     

    Pour ma part j'ai connu l'Aérium occupé par les enfants malades, pendant les vacances d'été que je passais à Arès. J'avais 14 ans lorsqu'il a été désaffecté et je me souviens avoir suivi l'été suivant un copain, monté l'escalier et escaladé un muret pour aller faire du trampoline...

    Je vous montrerai des photos actuelles de ce site désaffecté.

    « EB - Films vus en août 2019...EB - Un superbe film : "Les figures de l'ombre"... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Septembre à 20:17
    Ce serait dommage que les promoteurs prennent possession des lieux.
    Les autres projets sont plus dans le style de ce lieu à vocation humanitaire.
    Bisous et bonne soirée
      • Mardi 10 Septembre à 20:42

        Tout à fait, Abby ! Bonne soirée et bisous

    2
    Dimanche 8 Septembre à 20:29

    en espérant que çà sera géré convenablement et que l'oeuvre continuera,

    MIAOU !!!!

      • Mardi 10 Septembre à 20:49

        Je l'espère  aussi Bernadette. Bisous

    3
    Dimanche 8 Septembre à 22:20

    Je ne connaissais pas du tout cette partie d'histoire,

    c'est assez extraordinaire.

    Dans la vie il y a toujours des gens (pas assez nombreux)  qui ont envie de rendre service et d'être généreux.

    Le Mistral est vraiment très gênant.

    Même Sabine a ressorti ces bonnes couvertures.

    Bonne soirée.

    Bises

    4
    Lundi 9 Septembre à 14:13

    Salut

    Il y a des gens que l'on ne connait pas et pourtant qui on fait beaucoup .

    Ce sont des humanistes qui méritent que l'on en parle.

    Bonne semaine

    5
    Mardi 10 Septembre à 17:18
    Dani & ses Chats (P)

    Bonjour.

    Très intéressante

    cette histoire que je ne connaissais pas.

    J'espère que la vocation continuera, 

    ce qui n'est pas toujours le cas vu qu'il n'y a souvent

    de nos jours 

    que l'argent qui compte.... 

    Amusant, je t'imagine faire du trempoline !

    Bises 

      • Mardi 10 Septembre à 21:10

        J'avais 16 ou 17 ans, Dani... Bonne soirée et bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :