• Les hommes hésitent à se marier depuis qu'ils ont entendu Georges Brassens chanter la "non déclaration" : "J'ai l'honneur de ne pas te demander ta main. Ne gravons pas nos noms aux bas d'un parchemin..."

    A moins que Georges ait juste entériné un état de fait...

     

    Au Paraguay, José Manuel Riella, 103 ans a fini par demander la main de Martina Lopez, 99 ans, avec qui il vivait depuis 80 ans. Ce couple de paysans s'est juré "un amour éternel" au cours d'une cérémonie religieuse en compagnie de ses 8 enfants, 50 petits-enfants, 35 arrière-petits-enfants et 20 arrière-arrière-petits-enfants.

     

    Interrogation écrite : combien cela faisait-il d'oreilles si l'on estime qu'ils n'ont invité que la famille proche ? Si vous me répondez "230" vous savez compter mais vous avez oublié les conjoints...

     

    Moins drôle : José était assis dans un fauteuil roulant tandis que Martina portait une longue robe blanche...

     

    Ne me demandez rien sur leur nuit de noces...  Je ne sais que ce que j'ai lu dans la rubrique "Insolite du journal Sud-Ouest...

     

    cendrillon20.gif


    5 commentaires
  • Je vous ai parlé des cadeaux d'amour réalisés pour les mariés, Aurélien et Céline, avant leur mariage : le diaporama et le film.

    Pendant les deux jours de fête, les 10 et 11 août 2013, nous avons été nombreux à les photographier. J'ai sélectionné une centaine de photos parmi celles collectées pour en faire un album souvenir.

    J'ai consulté de nombreux sites internet proposant la réalisation de livres photos et j'ai fini par en choisir un qui me proposait un album XXL (30 cm sur 43cm) sur papier photo, 30 pages, avec ouverture à plat du livre et je me suis lancée.

    Le site propose plusieurs modèles, notamment pour les mariages avec différents modtifs en fond de page mais j'ai opté pour un modèle simple.

    Il faut importer ses photos et ensuite le logiciel vous propose une mise en page automatique. J'ai essayé : c'est pas mal, mais ça ne me convenait pas car je voulais mettre en pleine page certaines photos, alors je suis partie de zéro.

    Il m' a fallu tout un dimanche et beaucoup de sueur car mes photos étaient volumineuses et le logiciel a planté vers la fin. Heureusement il y a une sauvegarde automatique et seules 3 ou 4 photos avaient disparu. Je les ai reinsérées.

    J'ai commandé 6 exemplaires (1 pour les mariés, 1 pour moi et 4 pour les proches), payés via le net. En réouvrant le site je me suis aperçue qu'il y avait un problème sur l'avant-dernière page : photos chevauchées : celles qui avaient disparu après le plantage et celles que j'avais remises.  Zut !

    J'ai corrigé la version et le lendemain matin j'ai appelé la hot line pour annuler ma commande et en passer une nouvelle.

    Quelques jours plus tard j'ai reçu les 6 albums (9 kilos) et j'ai découvert avec ravissement le livre photo. La qualité est bien là et Aurélien et Céline ont été ravis du cadeau.

     

    Voici la couverture et un aperçu (la qualité est bien meilleure que sur ces photos) :

    livrephoto1

     

    livrephoto2

     

    livrephoto3

    livrephoto4

     

    Sur ce livre photo, j'ai raconté en images les deux jours de fête : la séance aphoto avec la photographe, la cérémonie à la mairie puis à l'église, le vin d'honneur, le repas de noce et la fête, la soupe à l'oignon et le pinier...

    D'accord, il manque les rires, les verres cassés, la bonne humeur...

     


    7 commentaires
  • J'écris cet article vendredi soir, jour J-1 avant le mariage d'Aurélien et Céline et je programme sa parution pour dimanche, J+1. Je peux donc vous parler des surprises préparées avec la complicité de leurs proches.

     

    Je voulais leur offrir un cadeau d'amour offert par tous ceux qui les aiment.

     

    J'ai décidé de faire un film composé de vidéos où parents et copains parleraient de l'un, de l'autre ou des deux.  J'ai contacté début juin les témoins de Céline et ceux d'Aurélien, les parents de Céline, le père d'Aurélien et d'autres proches en leur demandant d'enregistrer une vidéo de 1 à 2 minutes où ils raconteraient une anecdote concernant les futurs mariés et de me l'envoyer avant fin juin pour que je puisse la monter pendant mes congés en juillet.

     

    Début juillet je n'avais aucune vidéo.

     J'ai réussi à convaincre ma soeur, en vacances elle aussi et elle a parlé d'Aurélien devant la caméra avec son humour et son naturel habituel. Nous avons dû faire plusieurs prises, surtout pour des problèmes de batterie... Et nous avons bien rigolé.

    Puis à Barcelone, dans un superbe parc, Julien (mon fils ainé) et moi avons réalisé à notre tour l'exercice. J'ai aussi filmé mon père, mon frère et mon ex-mari. La maman de la mariée m'a envoyé par la poste une vidéo réalisée par son fils et leurs cousins-cousines. Et les problèmes ont commencé : je pouvais lire l'image mais pas le son... J'ai téléchargé sur le net différents outils sans arriver à résoudre le problème.

    Il a fallu m'envoyer le CD d'installation de la caméra pour que je puisse enregistrer le clip vidéo dans un autre format. J'ai ensuite pu commencer à monter le film en coupant les séquences inutiles et en insérant des tubes des années 80.

    J'ai cru que je n'y arriverais pas car je n'ai pas réussi à utiliser le logiciel de montage acheté à la FNAC, Pinacle Studio 16. J'en ai téléchargé d'autres qui ne m'ont pas convenu. Alors j'ai repris le logiciel de Windows : windows movie maker, et j'ai réalisé un film d'une vingtaine de minutes où nous leur disons tous, à notre façon notre amour. Ca c'était le 1er cadeau d'amour.

     

    Je voulais aussi réaliser un diaporama pour retracer leur vie jusqu'à aujourd'hui. Pour ce faire j'ai été passer une journée avec les parents de Céline pour récupérer des photos. C"était des photos argentiques, dans des albumls bien rangés. Nous avons sorti les plus jolies et je les ai photographiées, puis chez moi il a fallu les recadrer, les changer de sens si besoin.

    J'ai acheté un scanner photo et j'ai scanné les plus jolies photos prises entre sa naissane, 1987, et 1999 année où j'ai acheté un appareil numérique.  J'ai scanné ainsi près de 1000 photos. Ensuite j'en ai retenu une centaine pour mon diaporama. Les outils utilisés il y a quelques années pour réaliser diaporamas et films de voyages ne fonctionnaient plus sur Windows 8. J'ai acheté un outil sur internet et j'ai réalisé un diaporama de 15 minutes qui devrait plaire aux jeunes mariés.  Mais je vous en raconterai plus la semaine prochaine...


    votre commentaire
  • Pour la première fois depuis que j'ai déménagé ici à Arès, nous devions passer la journée du 26 à 5 dans la maison avec Julien et Aurélien, mes fils, et leurs compagnes : Célia et Céline.

    Les enfants avaient fait un chassé-croisé à l'occasion de Noël : Aurélien et Céline sont partis de Nantes -où ils vivent- vendredi dernier pour passer les vacances de Noël dans leur sud-ouest natal tandis que Julien et Célia ont quitté Perpignan lundi, direction Nantes où habitent les parents de Célia. Et hier matin Julien et Célia sont repartis de Nantes direction Arès.

    Nous avions préparé un bon repas pour fêter Noël ensemble : cuillères gambas- avocat, crabe-avocat, toasts de foie gras, lotte à l'armoricaine avec risotto, charlottes individuelles au chocolat. Tout était presque prêt.

    Nous commencions à installer nappe et couverts lorsque Julien m'a appelée pour me dire de ne pas les attendre : ils avaient eu un accident aux environs de Niort. Douche froide. Mon sang s'est glacé.

    Mais il m'a rassurée. Ils n'avaient rien, ni l'un ni l'autre. Seule leur vieille polo (12 ans) a souffert. Au changement d'autoroute, à Niort, la voiture a dérapé et ils ont cogné la rambarde en fer plusieurs fois avant de s'immobiliser.

    Heureusement ceux qui les suivaient derrière ont pu les éviter et les secours sont arrivés très vite, pour dégager la voiture. Cela lui a rappelé notre accident de 1998 ("Le bonheur d'avoir une voiture bleu-menthe"), où nous avions eu très peur tous les deux. Grâce à l'assurance assistance ils ont pu louer une voiture qu'ils rendront à Perpignan et nous rejoindre en fin d'après midi à la maison. Entre temps nous avions mangé avec mon frère mais sans grand appétit...

    La gaieté et la bonne humeur sont revenues lorsqu'ils sont arrivés, avec l'échange des cadeaux, puis ensuite avec le repas du soir et quelques jeux de société.


    3 commentaires
  •  

    Depuis déjà trois années

    Pour le joli sourire de Céline, à l'I.U.T.

    Rencontrée

    Mon bel Aurélien a craqué.

    Cet été il était stagiaire en Suisse

    Et Céline travaillait en Ecosse.

    Ce week-end là, à Londres,  ils devaient se retrouver

    Aurélien par internet avait tout réservé.

    Avec Ryan Air, il partait de Dusseldorf

    Pour rejoindre sa bien-aimée

    Mais il a eu du mal à trouver

    L'aéroport « low cost », bien loin en fait de Dusseldorf.

    Sans son père qui, par téléphone, l’a guidé,

    Jamais à l’heure il ne serait arrivé !

    Il a fini par trouver l'aéroport et décoller

    Mais arrivé à Londres il a failli ne pas entrer

    Car sa carte d'identité,

    Une fois dans la machine lavée, se décollait.

    Dans l'hôtel miteux qu'il avait réservé,

    La chambre allouée,

    Par un couple d'indiens était déjà occupée.

    L'hôtelier leur en a attribué une autre

    Et c'est là qu'Aurélien s'est déclaré

    En lui offrant une belle bague.

    Ils ont décidé de se fiancer

    Et de fêter ça à la rentrée !

    Le week-end a sans doute été merveilleux

    Pour les deux amoureux.

    Sur le trajet du retour, un radar Suisse,

    A immortalisé Aurélien sur son petit nuage,

    Pour quelques kms au dessus de la vitesse autorisée

    Il s'est fait flasher !

     

    bloggif_4a04442dcf87b-copie-1.gif

     

     


    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique