• Vendredi 20 septembre, Yolande, une amie et ancienne collègue est venue me rejoindre et nous sommes parties pique-niquer sur une dune qui domine le Bassin d'Arcachon à Petit-Piquey.

    Ce sont mes amies tricoteuses qui m'ont fait découvrir cet endroit il y a quelques semaines. Nous avion aussi pique-niqué et passé un bon moment à papoter.

     

    Des tables de pique-nique sont disponibles sur la dune mais lorsque nous sommes arrivées, elles étaient déjà occupées, sauf une en plein soleil. Il faisait près de 30° et nous avons préféré nous installer sur un banc, à l'ombre, face au Bassin.

    Voici ce que nous voyions de notre banc :

    Pique-nique à Petit-Piquey, sur la presqu'île de Lège-Cap-Ferret...
    Pique-nique à Petit-Piquey, sur la presqu'île de Lège-Cap-Ferret...
    Pique-nique à Petit-Piquey, sur la presqu'île de Lège-Cap-Ferret...
    Pique-nique à Petit-Piquey, sur la presqu'île de Lège-Cap-Ferret...

    Nous avons déjeuné d'une salade composée (riz, tomates cerise, thon, coeurs de palmier, graines de courge),de pain et de fromage et d'une salade de fruits (prunes, nectarines, banane, ananas, raisin blanc, grenade, figues fraîches).

    Nous sommes ensuite allées sur la plage, mais il faisait trop chaud.

    Pique-nique à Petit-Piquey, sur la presqu'île de Lège-Cap-Ferret...
    Pique-nique à Petit-Piquey, sur la presqu'île de Lège-Cap-Ferret...

    Nous avons préféré aller nous balader au bord des réservoirs de Piraillan, à quelques kilomètres...


    10 commentaires
  • Lors de notre balade au Domaine de Certes et Graveyron, à Audenge, au bord du Bassin d'Arcachon, nous avons aperçu une colonie de spatules blanchesde nombreux grèbes huppés, quelques cygnes, 2 ou 3 aigrettes, des petits oiseaux et d'étranges canards...

     

     

    Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus, et également les faire défiler sous forme de diaporama

     

    2 cygnes que j'observais, au loin, se sont envolés et sont passés très près de moi :

    Divers oiseaux d'automne, au Domaine de Certes et Graveyron...
    Divers oiseaux d'automne, au Domaine de Certes et Graveyron...

    J'ai aperçu quelques aigrettes :

    Divers oiseaux d'automne, au Domaine de Certes et Graveyron...
    Divers oiseaux d'automne, au Domaine de Certes et Graveyron...

    Un petit bécasseau, à moins que ce ne soit un chevalier gambette :

    Divers oiseaux d'automne, au Domaine de Certes et Graveyron...
    Divers oiseaux d'automne, au Domaine de Certes et Graveyron...
    Divers oiseaux d'automne, au Domaine de Certes et Graveyron...
    Divers oiseaux d'automne, au Domaine de Certes et Graveyron...
    Divers oiseaux d'automne, au Domaine de Certes et Graveyron...

    Un tout petit oiseau, tout près du Bassin :

    Divers oiseaux d'automne, au Domaine de Certes et Graveyron...

    Et nous avons vu, sur plusieurs bassins, de drôles de canards reliés par des fils à des tonnes (petites cabanes posées au bord de l'eau pour les chasseurs de canards). Les canards sont des appeaux en plastique utilisés pour attirer les canards sauvages et les oies. 

     

    Je suis étonnée que des chasseurs puissent s'installer à l'affût dans cette réserve naturelle, mais ces tonnes sont bien utilisées : nous avons croisé un chasseur dans sa tenue de camouflage et sur une moto...

    Divers oiseaux d'automne, au Domaine de Certes et Graveyron...
    Divers oiseaux d'automne, au Domaine de Certes et Graveyron...

    13 commentaires
  • Lors de notre balade au Domaine de Certes et Graveyron, à Audenge, au bord du Bassin d'Arcachon, nous avons aperçu une colonie de spatules blanches. Il y avait aussi de nombreux grèbes huppés, un peu loin, même pour mon zoom.

     

     

    Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus, et également les faire défiler sous forme de diaporama

    Les grèbes huppés, au Domaine de Certes et Graveyron...
    Les grèbes huppés, au Domaine de Certes et Graveyron...
    Les grèbes huppés, au Domaine de Certes et Graveyron...
    Les grèbes huppés, au Domaine de Certes et Graveyron...
    Les grèbes huppés, au Domaine de Certes et Graveyron...
    Les grèbes huppés, au Domaine de Certes et Graveyron...
    Les grèbes huppés, au Domaine de Certes et Graveyron...

    Sur mes deux dernières photos, un(e) grèbe huppé(e) en a aperçu un(e) autre et le (ou la) rejoint en clapotant sur l'eau...

     

    En 2017, j'avais pu observer de plus près des grèbes huppés au parc ornithologique du Teich.

     

     

    Des infos sur les grèbes huppés :

    Le plus grand des grèbes. Facile à reconnaître à sa huppe noirâtre et double, et, au printemps, à la collerette de plumes rousses et noires ornant les côtés de la tête. Cou mince, joues blanches. Patte palmée, mais chaque doigt reste indépendant (palmure lobée). Bec assez long, pointu, droit, rosé et noir

    Le Grèbe huppé est un oiseau des étangs, des cours d'eau lents, des marais, des lacs, des réservoirs artificiels, des gravières inondées, des estuaires et d'autres lieux similaires. Pour nicher, il apprécie particulièrement les plans d'eau ceinturés de roseaux fournis et il a besoin de végétation palustre assez épaisse parmi laquelle il place son nid flottant.

    C'est un oiseau assez peu farouche. Cet excellent nageur et plongeur peut s'enfoncer à 20 m (généralement 4-6 m) pendant 3 minutes au maximum. Il est également capable de parcourir plusieurs dizaines de mètres sous l'eau. 

    Source : http://www.oiseaux.net/oiseaux/grebe.huppe.html


    10 commentaires
  • Lors de notre balade au Domaine de Certes et Graveyron, à Audenge, au bord du Bassin d'Arcachon, nous avons aperçu une colonie d'oiseaux blancs, en nous demandant s'il s'agissait d'aigrettes ou de cygnes.

    Trois spatules blanches, à la pêche...
    Trois spatules blanches, à la pêche...
    Trois spatules blanches, à la pêche...

    Ce n'est qu'en agrandissant mes photos, de retour à la maison que je me suis aperçue qu'il s'agissait de spatules blanches.

    Nous en avions remarquées 3 qui fouillaient méthodiquement un petit canal, à la recherche de nourriture.

     

    Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus, et également les faire défiler sous forme de diaporama

    Trois spatules blanches, à la pêche...
    Trois spatules blanches, à la pêche...
    Trois spatules blanches, à la pêche...
    Trois spatules blanches, à la pêche...
    Trois spatules blanches, à la pêche...
    Trois spatules blanches, à la pêche...
    Trois spatules blanches, à la pêche...
    Trois spatules blanches, à la pêche...
    Trois spatules blanches, à la pêche...
    Trois spatules blanches, à la pêche...
    Trois spatules blanches, à la pêche...

    Elles ont fini par s'envoler...


    7 commentaires
  • Peut-être avez vous regardé hier soir ce petit bijou, inédit à la télévision, sur France 3 : "Le fils de Jean", malgré le titre peu engageant ?

    Ce film canadien de Philippe Lloret, sorti en août 2016 dure 1h38 avec  Pierre Deladonchamps, Gabriel Arcand, Catherine de Léan, Marie-Thérèse Fortin dans les rôles principaux.

     

     

    • Résumé :     À trente-trois ans, Mathieu ne sait pas qui est son père. Un matin, un appel téléphonique lui apprend que celui-ci était canadien et qu'il vient de mourir. Découvrant aussi qu’il a deux frères, Mathieu décide d'aller à l'enterrement pour les rencontrer. Mais, à Montréal, personne n'a connaissance de son existence ni ne semble vouloir la connaître…

     

    • Mon ressenti : 
    • C'est le livre de Jean-Paul Dubois : "Si ce livre pouvait me rapprocher de toi" qui a inspiré l'idée de ce film à Philippe Lloret.

     

    • Mathieu, cadre commercial parisien de 33 ans, reçoit un appel téléphonique lui apprenant la mort de Jean, son père, un médecin canadien de Montréal qu'il ne connaissait pas. Pierre, collègue et meilleur ami, de Jean doit lui faire parvenir un colis à l'occasion de son décès.
    • Mathieu, dont la mère est décédée sans lui avoir parlé de son père, apprend qu'il a deux frères et que l'enterrement aura lieu 3 jours plus tard : Il décide alors de partir à Montréal, pour faire connaissance avec Sam et Ben, ses deux frères.
    • Pierre l'attend à l'aéroport et le conduit à son hôtel. Bourru et revêche il demande à Mathieu de ne pas chercher à voir ses frères avant l'enterrement, car personne n'est au courant de son existence.
    • Puis il l'emmène chez lui et le présente à sa femme Angie et sa fille Bettina. C'est à leur contact que Mathieu va découvrir progressivement la vérité, ajustant les morceaux d'un puzzle inattendu.

     

    • Une partie du film se déroule au bord d'un superbe lac où Jean pêchait.

     

    • Secret de famille et filiation sont les principaux thèmes de ce film intimiste.

     

    • Gabriel Arcand qui joue le rôle de Pierre est excellent, tout en émotions contenues et délicatesse, tout comme .Pierre Deladonchamps qui joue Mathieu, curieux de découvrir ces frères mais atterré par leur cupidité et leur violence.. Les deux actrices Québécoises qui jouent sa femme et sa fille, Marie-Thérèse Fortin et Catherine de Léan, sont parfaites dans leur rôle de femme et fille, aimantes et compréhensives.

    ​​​​​​​​​​​​​​

    • Peu de mots, des regards appuyés, un portrait d'enfant et un stéthoscope, vont nous transmettre une émotion intense, et permettre à Pierre d'emboîiter les morceaux du puzzle de sa filiation.
    • La fin est particulièrement émouvante.

     

     

     

    • Ma note : 4,5/5 (Note moyenne spectateurs : 4,4/5, note moyenne presse : 3,/5) 

    4 commentaires