• Je vous ai montré l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien, au clocher en vrille et quelques vieilles portes de Saint-Côme-d'Olt, très joli village dans l'Aveyron.

    En suivant le circuit, proposé par l'Office du Tourisme pour découvrir cette cité médiévale, en 1 heure de balade, j'ai admiré :

     

    • Le château, palais médiéval, devenu mairie, construit vers 1370 : 

     

    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...
    • De belles demeures des XVe et XVIe siècles, et des maisons à toits en carène de bateau, dits "à la Philibert" :
    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...
    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...
    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...
    • Des indices prouvant sa situation sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle :
    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...
    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...
    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...
    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...
    • La chapelle des Pénitents, ancienne église Saint-Pierre de la Paroisse, construite au XIe siècle :
    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...
    • Un diablotin amusant, accoudé à sa fenêtre :
    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...
    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...
    • Le vieux  pont sur le Lot (Olt en Occitan), dont il subsiste les piles du XVIe siècle, et la vue sur le village bordé par la rivière : 
    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...
    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...
    Saint-Côme-d'Olt : joli village médiéval...

    12 commentaires
  • J'ai adoré les trois premiers romans parus en France de Liane Moriarty : "Le secret du mari", "Petits secrets et grands mensonges",et surtout : "Un peu, beaucoup, à la folie" aussi j'ai emprunté à la bibliothèque ce nouveau roman dès que l'ai vu.

    Et j'ai adoré, peut-être plus encore que les deux précédents...

    Informations pratiques :

    Roman de Liane Moriarty paru aux Editions Albin Michel, en janvier 2019. 460 pages

    .

    Le résumé :

     

    Il a suffi d’une chute de quelques secondes pour qu’Alice Love efface dix années de sa vie : lorsqu’elle se relève, avec une grosse bosse sur la tête, Alice est convaincue d’avoir vingt-neuf ans, d’être enceinte de son premier enfant, au comble du bonheur avec son mari, Nick, dont elle est folle amoureuse.
    Or, Alice a trente-neuf ans, trois enfants et s’apprête à divorcer.
    Que s’est-il passé ? Comment a-t-elle pu devenir cette femme autoritaire et obsédée par le sport (elle déteste ça !) ? Comment elle et Nick, son amour de toujours, en sont-ils arrivés là ? Pourquoi est-elle en froid avec sa sœur adorée ? En s’efforçant de reconstituer le puzzle de cette décennie oubliée, Alice découvrira si son amnésie est une malédiction ou une bénédiction…
    Avec trois best-sellers dont Le Secret du mari, vendu à plus de 475 000 exemplaires, l’Australienne Liane Moriarty est un véritable phénomène. Après Un peu, beaucoup, à la folie, elle continue d’explorer avec lucidité, finesse et humour les mystères de nos vies quotidiennes et les compromis que l’on fait parfois avec soi-même.

     

    Mon ressenti :

    Alice Love chute sur la tête au cours d'une séance dans une salle de sport. Lorsqu'elle se réveille à l'hôpital elle croit être en 1998, avoir 29 ans et être enceinte de son 1er enfant. Elle a oublié 10 ans de sa vie et va découvrir progressivement ce qu'il s'est passé pendant ces 10 ans et ce qu'elle est devenue, assez loin de la jeune femme qu'elle était. Ses proches aussi ont changé : sa soeur adorée, à qui tout réussissait, Elisabeth, est devenue triste et distante, et elle, Alice, va divorcer de Nick, l'amour de sa vie.

     

    La narration classique alterne avec des écrits d'Elisabeth à son psychiatre et des articles postés par Frannie, leur grand-mère d'adoption, sur son blog.

    Dès les premières pages je me suis attachée à Alice, complètement perdue de se retrouver dans une maison et une famille, dont 3 enfants, qu'elle ne reconnait pas : à l'ancienne Alice, celle de 1998 plus qu'à celle qu'elle est devenue.

    Pendant ces 10 années, la vie d'Elisabeth a été ponctuée par de nombreuses fausses couches et FIV ratées.

    Comme dans les autres romans de Liane Moriarty, l'école joue un rôle pivot : c'est là où les mères de famille se rencontrent, échangent leurs secrets.

     

    C'est un beau roman sur l'amour, l'amitié, la famille, l'infécondité et la vieillesse, le décalage entre ce que l'on rêvait de devenir et d'accomplir, et la réalité, la vie quotidienne...

     


    4 commentaires
  • Je vous ai montré hier l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien, au clocher en vrille. Saint-Côme-d'Olt est un très joli village dans l'Aveyron.

    Un circuit, proposé par l'Office du Tourisme permet de découvrir cette cité médiévale, en 1 heure de balade.

    Voici quelques portes anciennes :

     

    Saint-Côme-d'Olt : vieilles portes...
    Saint-Côme-d'Olt : vieilles portes...
    Saint-Côme-d'Olt : vieilles portes...
    Saint-Côme-d'Olt : vieilles portes...
    Saint-Côme-d'Olt : vieilles portes...
    Saint-Côme-d'Olt : vieilles portes...
    Saint-Côme-d'Olt : vieilles portes...
    Saint-Côme-d'Olt : vieilles portes...

    Ma préférée est la dernière avec sa fermeture en toiles d'araignées...


    12 commentaires
  • Saint-Côme d'Olt se trouve dans l'Aveyron, à moins de 5 km d'Espalion où j'ai séjourné quelques jours en juin 2019.

    Ce village, labellisé parmi les Plus Beaux Villages de France, et situé sur le chemin vers Saint-Jacques-de-Compostelle était au Moyen-Age une petite ville prospère, protégée par une enceinte fortifiée dotée de trois portes.

    Nous avons commencé par visiter l'église du XVIème siècle qui se distingue par son clocher en vrille, tors ou flammé.Elle est de style gothique avec une partie romane et est l'oeuvre d'Antoine Salvanh, architecte du clocher de la cathédrale de Rodez.

    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...
    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...
    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...

    Son portail renaissance est orné de 30 médaillons sculptés et on dénombre 365 clous en fer forgé sur chaque vantail :

    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...
    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...
    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...
    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...

    L'intérieur de l'église est de style gothique flamboyant.

    Les vitraux sont modernes, mais il y a un Christ en bois de noyer du XVème siècle...

    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...
    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...
    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...
    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...
    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...
    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...
    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...
    Saint-Côme-d'Olt : l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien...

    Source: brochure de l'Office de tourisme Terres d'Aveyron


    11 commentaires
  • En septembre 2018, je vous ai présenté mes premiers chapeaux d'été au crochet, puis le chapeau "Indiana Jones" réalisé pour mon amie Colette, celui réalisé pour Françoise B, un chapeau gris perle en coton, un chapeau gris perle et anthracite, mes chapeaux blancs, pour Rolande et pour moi, mes chapeaux en raphia, et les chapeaux "Annick"...

    Vous pouvez aussi les retrouver dans la rubrique : "Merci mes petits doigts", dans la colonne de droite.

     

    J'ai repris quelques chapeaux tricotés il y a quelques mois, que je trouvais trop grands. Je les ai détricotés et recommencés.

    Voici un chapeau "tournesol", qui me plait bien, crocheté plus serré, avec un fil double pour rigidifier la bordure...

    Mon chapeau "Tournesol"...
    Mon chapeau "Tournesol"...
    Mon chapeau "Tournesol"...
    Mon chapeau "Tournesol"...
    Mon chapeau "Tournesol"...

    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires