• En passant en bus devant un parc en centre ville (Square Dorchester me semble-t'il) à Montréal, j'ai aperçu plusieurs écureuils dont un blanc que j'ai tenté de photographier (au pied de l'arbre). 

     

     

    Nous sommes passés plusieurs fois devant ce petit parc avec le bus, et chaque fois j'apercevais cet écureuil peu ordinaire.

    Et puis le bus nous a arrêtés au bord du parc. La guide nous a laissé quartier libre pendant une heure pour aller "magasiner" dans les rues voisines. Les 38 autres sont partis se balader et je suis restée dans le parc pour photographier les écureuils, nombreux et pas farouches.

    Voici quelques portraits de l'écureuil blanc, qui n'est pas albinos car ses yeux sont bien noirs, mais dépigmenté :

    Montréal : l'écureuil blanc...
    Montréal : l'écureuil blanc...
    Montréal : l'écureuil blanc...
    Montréal : l'écureuil blanc...
    Montréal : l'écureuil blanc...
    Montréal : l'écureuil blanc...
    Montréal : l'écureuil blanc...
    Montréal : l'écureuil blanc...

    3 commentaires
  • La présence d'escaliers extérieurs aux bâtiments est une des spécificités architecturales de Montréal (Canada).

    J'ai pris les photos de l'intérieur du bus et il y a beaucoup de reflets, mais elles donnent une bonne idée de ces escaliers en fer forgé présents dans de nombreux quartiers.

     

    L'histoire de ces escaliers (source : article de l'Huffington Post Canada)

    Dès le milieu du XIXe siècle, les habitants des régions québécoises sont venus en grand nombre vers Montréal y chercher un travail. Il fallait construire rapidement pour loger des familles souvent nombreuses, en optimisant l'espace. Phénomène rare en Amérique du Nord, on a planifié les lots des terrains pour standardiser et construire rapidement. On érige donc des maisons en rangée à trois étages, parfois deux.

    Dans les quartiers modestes canadiens-français, à la fin du XIXe siècle, les nouvelles habitations n'étaient que de simples formes rectangulaires très rudimentaires qui prenaient tout l'espace disponible. On les appelait les «shoe boxes» (boîtes à chaussures). 

    Alarmés par la pression démographique qui changeait le visage de la ville, les élus municipaux montréalais de l'époque ont formulé un règlement qui obligeait les propriétaires à conserver un petit espace vert devant les maisons, pour donner un peu plus d'oxygène aux rues et aux quartiers. C'est cette impulsion réglementaire qui a donné l'idée de déplacer les escaliers, donnant accès aux différents appartements de l'intérieur vers l'extérieur. Depuis, l'escalier extérieur se trouve au-dessus des petits espaces verts créés en façade.

    Ainsi, les propriétaires n'avaient plus besoin de chauffer des espaces communs intérieurs. La mode était ainsi lancée. Duplex et triplex auront désormais une façade d'escaliers de toutes sortes : en «L» ou en «S», droits, simples ou jumelés.

    A partir de 1940 ces escaliers extérieurs ont été interdits dans les nouvelles constructions. Depuis 1994 ils sont à nouveaux autorisés dans les rues où il y en a déjà.

    Montréal : les escaliers extérieurs...
    Montréal : les escaliers extérieurs...
    Montréal : les escaliers extérieurs...
    Montréal : les escaliers extérieurs...
    Montréal : les escaliers extérieurs...
    Montréal : les escaliers extérieurs...

    2 commentaires
  • Voici une recette de tarte tatin aux poires et mangue facile à réaliser et délicieuse.

    Je l'ai préparée dans des moules individuels, mais elle peut l'être dans un plat à tarte.

     

    Ingrédients pour 4 personnes :

    - 4 poires comice. Elles doivent être fondantes et non croquantes.

    - 100 g de sucre roux

    - 40 g de beurre demi-sel

    - 1 rouleau de pâte feuilletée

     

    Recette :

    1. Préchauffer le four à 200° (th 6-7)
    2. Eplucher les poires, enlever le coeur et couper en 8
    3. Dans une casserole verser le sucre et un filet d'eau. Faire chauffer jusqu'à que le sucre blondisse et forme un beau caramel
    4. Ajouter le beurre hors du feu. Mélanger bien et verser ce caramel dans le fond d'un plat à tarte en porcelaine.
    5. Répartir les poires par dessus, face bombée contre le caramel et enfourner pour 15 minutes
    6. Sortir du four, déposer la pâte feuilletée sur les poires et bien rentrer les bords le long du moule
    7. Piquer le dessus de la pâte avec une fourchette et enfourner pour 20 minutes, jusqu'à ce que la surface soit bien dorée
    8. Laisser refroidir 5 minutes avant de démouler la tarte sur une assiette. Attention au jus chaud qui risque de couler
    9. Déguster tiède ou froid
    Ma tarte tatin poire-mangue...

    3 commentaires
  • Après le déjeuner, le guide local nous a emmenés, en bus, sur la colline qui domine la ville de Montréal : le Mont Royal... 

    Des belvédères offrent une belle vue sur la ville et la région.

    Et l'on aperçoit au loin le Biodôme que je vous ai montré, vu d'avion, il y a quelques jours ( musée « vivant » situé dans l'ancien Vélodrome de Montréal qui avait été construit pour les Jeux olympiques d'été de 1976. 

    Montréal : les ratons-laveurs du Mont-Royal...
    Montréal : les ratons-laveurs du Mont-Royal...
    Montréal : les ratons-laveurs du Mont-Royal...
    Montréal : les ratons-laveurs du Mont-Royal...
    Montréal : les ratons-laveurs du Mont-Royal...

    Le Saint-Laurent entoure la ville, située sur une île. Les bateaux à voile ancrés au bord du fleuve donnent un effet "vacances"...

     

    A quelques mètres d'une buvette nous avons aperçu deux ratons laveurs cherchant leur pitance dans les détritus :

    Montréal : les ratons-laveurs du Mont-Royal...
    Montréal : les ratons-laveurs du Mont-Royal...
    Montréal : les ratons-laveurs du Mont-Royal...
    Montréal : les ratons-laveurs du Mont-Royal...

    3 commentaires
  • Jeudi je recevais une amie et ancienne collègue et j'avais préparé pour déjeuner une côte de veau accompagnée d'une tartelette en forme de spirale ou de fleur.

    Je me suis inspirée d'une recette du magazine Femina, revisitée à ma façon.

     

    Ingrédients pour 3 tartelettes :

    1 pâte feuilletée (ou brisée), 2 carottes, 1 courgette, 1 oeuf, 1 petit suisse, 1 tranche fine de gouda au cumin, sel, poivre

     

    La recette :

    1. Préchauffer le four à 180° (th 6)
    2. Utiliser le moule à tartelette comme emporte pièce pour découper 3 cercles dans la pâte feuilletée
    3. Déposer un rond de pâte dans chaque moule à tartelette puis piquer la pâte avec une fourchette
    4. Tapisser de papier sulfurisé et recouvrir de billes de cuissons en céramique (pour moi des coques d'amandes)
    5. Enfourner 10 minutes puis enlever les billes et le papier sulfurisé et prolonger la cuisson 5 minutes
    6. Sortir les moules du four et laisser refroidir
    7. Pendant ce temps éplucher les carottes et la courgette puis réaliser des lanières dans le sens de la longueur avec un économe et réserver
    8. Dans un saladier casser l'oeuf, ajouter le petit-suisse, saler et poivrer.
    9. Bien mélanger et rajouter le gouda au cumin coupé en très petits morceaux
    10. Répartir cette préparation sur la pâte dans les trois moules à tartelettes
    11. Enrouler une lanière de carotte en spirale. Enrouler d'autres lanières de légumes autour, puis déposer cette spirale dans un des moules. Procéder de même pour les autres moules
    12. Enfourner pour 40 minutes
    Tartelettes spirales aux carottes et gouda au cumin...
    Tartelettes spirales aux carottes et gouda au cumin...

    Je vous avais présenté une recette assez proche il y a un an : "Tartelette fleur multicolore"


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires